Description logo pour referencement
   
Une interview d’aNNe herbauts avec Casterman !

Une interview d’aNNe herbauts avec Casterman !

Une interview d’aNNe Herbauts est à retrouver sur le site de Casterman Jeunesse.
 


Casterman :
Pourquoi avoir choisi la main comme fil conducteur de votre histoire ? La main est-t-elle, au même titre que l’arbre, la théière ou le merle, un nouveau signe typographique que vous réutiliserez par la suite ?

aNNe herbauts : La main n’est ici ni un symbole, ni une « typographie », ni même une métaphore. C’est un départ, une lecture, une écriture, un jeu.

Concrète et abstraite. La main est trop vivante pour en faire un dessin, une représentation fermée. La main ne peut être séparée du corps.

Les mains ouvrent le livre, le maintiennent ouvert. Le portent.
Le doigt conduit les lignes, à l’apprentissage de la lecture, dans la vieillesse quand les yeux suivent mal.
La main, le doigt servent à toucher, montrer, prendre, serrer, tenir, faire, créer, compter.
La main est souvent associée au geste mauvais, mais, la main retient, rassemble, sauve, rattrape, donne. Protège, guide, aide.

La main. La main c’est le geste. Les gestes du monde pas encore invent
é

 

La suite de l’entretien est à retrouver ici : www.casterman.com/Jeunesse/Interviews/Une-histoire-grande-comme-la-main-interview-d-aNNe-herbauts

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Une interview d’aNNe herbauts avec Casterman ! : Mes Premières Lectures