Description logo pour referencement
   
Chronique : Les étranges soeurs Wilcox - Tome 1 - Les vampires de Londres
A la Une
2 votes
auteur Fabrice Colin
N° ISBN9782070626762
SérieLes soeurs Wilcox (1)
EditeurFolio Junior
Pages320
Parution2013-10-09
TypeRoman
Coup de Cœur Mes Premières Lectures !

Deux jeunes vampires dans le Londres victorien.....

Voilà un nouveau souffle pour la saga des Etranges sœurs Wilcox de Fabrice Colin ! Le premier tome vient de sortir en poche, en reprenant la superbe couverture du grand format dessinée par Erwann Surcouf.

 

Cette nouvelle édition est donc une véritable invitation à suivre les deux sœurs dans le brouillard londonien, avec en guise de guides, Sherlock Holmes et son fidèle Watson !


De grands noms pour un grand mythe

Londres, 1888, par une froide nuit d’hiver. Deux jeunes filles s’extirpent maladroitement de deux cercueils qui ne sont pas les leurs. 

L’aînée s’appelle Amber et la cadette, Luna. Ces deux sœurs sont nos héroïnes. A peine sorties de terre, elles vont découvrir que leur nature a changé. Elles possèdent désormais une force incroyable, voient dans le noir et ont besoin de se nourrir de sang. Il n’y a pas de doute, elles ont été vampirisées.

Bien vite recueillies par Sherlock Holmes et Watson, elles vont tenter de découvrir ce qui leur est arrivé, et aussi, ce qu’il en est de leur père disparu. Concernant ce dernier, leurs deux protecteurs se refusent à en dire plus. Par contre, les deux sœurs pourraient bien les aider à déjouer les plans de Dracula, qui menace de renverser la couronne d’Angleterre.

Fabrice Colin a un grand talent pour faire naître un univers unique à partir d’éléments de culture, de genre, que nous connaissons déjà. Ici, il s’attaque au mythe du vampire et en reprend les grandes lignes : la soif de sang, la force et la rapidité surnaturelles et le fait, pour un tel être, d’être « lié » à son créateur. Mais ici, les sœurs Wilcox possèdent un don supplémentaire.

Elles perçoivent des auras de couleurs différentes qui les renseignent sur la nature et les états d’âme des personnes qu’elles rencontrent. Chose plus surprenante encore, dans ce roman, certains vampires peuvent échapper à leur condition en buvant des potions médicinales, et n’ont donc plus à se nourrir de sang et ne craignent plus le soleil !

L’auteur dose ainsi habilement règles classiques et variations inattendues. Mais ce que l’on adore particulièrement dans Les vampires de Londres, c’est de rencontrer de grands personnages fictifs ou réels au gré de notre lecture. Ainsi, dès le premier chapitre, le terrible Dracula fait sa première victime. Un peu plus tard, nous découvrons que les deux hommes qui ont recueilli les sœurs ne sont autres que Sherlock et Watson ! Ils sont d’ailleurs exactement comme on les imagine, le premier raisonnant toujours par points et le deuxième plus sensible et à l’écoute des autres. Nous croisons aussi la reine Victoria, Bram Stoker et Jack l’Eventreur, que Luna et Amber devront combattre…

 

Autant d’éléments qui ravissent notre imagination. Ajoutez à cela pas mal de combats -souvent un peu sanglants-, beaucoup de danger et le divertissement devrait être total… n’est-ce-pas ?


On s’égare dans le fog…



Mais alors, pourquoi, lorsque l’on avance dans la lecture, on a tendance à être un peu perdu et à décrocher ? Au départ, on suit agréablement les aventures des Invisibles, qui luttent dans l’ombre contre Dracula et sa clique. Malheureusement, les combats sont très rapides et l’on passe trop vite d’une scène à une autre, avec des explications trop peu développées…

 On a aussi du mal à se faire une idée précise de certains personnages. C’est le cas pour les alliés des sœurs, très nombreux et trop rapidement décrits. Ils défilent sans qu’on ait le temps de se familiariser avec eux et c’est d’ailleurs le même problème pour nos deux héroïnes. On sait que Luna, la cadette, est plus sensible et parfois plus timorée et qu’Amber a plus de caractère, mais c’est à peu près tout. On se sent un peu frustré de ne pas mieux les connaître ! Pour un tel potentiel dans les intrigues et le charisme de certains personnages, on s’attendait à un plus de développement et donc d’immersion. Trois cents pages pour un premier tome avec autant d’enjeux, c’est définitivement trop court. On aurait au moins aimé que les personnages soient plus étoffés…

Alors oui, on s’égare un peu dans le fog londonien… Mais on profite des scènes sombrement poétiques que nous offre l’auteur. On se promène dans le magnifique cimetière d’Highgate, on parcourt les souterrains de la ville en compagnie de Sherlock Holmes, on observe Amber et Luna marcher, sous la neige, main dans la main… 



Au final, ce voyage dans le Londres victorien vaut le coup, même si l’on en attendait plus. La fin conserve beaucoup de suspense autour du statut du père des deux héroïnes… on va vite devoir lire la suite ! Ah, et dernière petite chose, gardez un œil sur le petit chat recueilli par Luna, il vous réserve une surprise… de taille !
 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Chronique : Les étranges soeurs Wilcox - Tome 1 - Les vampires de Londres : Mes Premières Lectures