Description logo pour referencement
   
Chronique : Myrmidon
A la Une
1 vote
Illustrateur Thierry Martin
auteur Loïc Dauvillier
N° ISBN9791092111033
SérieMyrmidon (1)
EditeurÉditions de la Gouttière
Pages32
Parution2013-08-21
TypeAlbum
Coup de Cœur Mes Premières Lectures !

Suivez Myrmidon au fil de ses déguisements et de ses aventures imaginaires.

Apparu au beau milieu de l’été 2013, Myrmidon a pourtant déjà un peu bourlingué. Les trois albums parus aujourd’hui mettent l’accent sur le pouvoir de l’imaginaire et ont quelque chose d’onirique.

 


Myrmidon au pays des Cow-boys


Présentation de l’éditeur  : Lorsque Myrmidon enfile un déguisement, le monde qui l’entoure n’est plus le même... Et quand un chapeau de cow-boys lui tombe sur la tête, les flèches se mettent à pleuvoir et les indiens ne sont pas loin.


Les déguisements ne poussent pas sur les arbres ! Et bien dans cet album, si. Si Myrmidon a bien du mal à décrocher sa tenue de cow-boy, l’aventure qui s’en suit ne sera pas de tout repos non plus. Cible des nombreuses flèches, notre héros devra compter sur un allié de taille s’il veut échapper à des indiens décidément bien coriaces. L’arbre quant à lui fait office de gardien des songes et s’apprête à recueillir notre petit rêveur dès qu’un retour à la réalité s’imposera. Ce premier album nous présente un héros malicieux dans ses sursauts d’imagination. Témoins d’une aventure pourtant simple, le lecteur est très rapidement fasciné, embarqué dans un univers épuré et imparable.

 


Myrmidon dans l’espace


Présentation de l’éditeur
 : Lorsque Myrmidon enfile un déguisement, le monde qui l’entoure n’est plus le même. Et lorsqu’il se retrouve parachuté avec une combinaison d’astronaute, on se doute que les extraterrestres ne sont pas loin.

Voici donc le second volet des aventures de notre jeune héros Myrmidon créé par Loïc Dauvillier et Thierry Martin ! L’histoire commence avec Myrmidon faisant tranquillement du vélo, lorsqu’il heurte une pierre. Myrmidon vole, se rattrape à une combinaison d’astronaute avec laquelle il se pose sur le sol. Il l’enfile, le voilà paré pour la suite de son aventure. Un casque roule jusqu’à ses pieds, de la fumée jaillit. Ni une, ni deux, il met le casque et avance à tâtons. Il se cogne contre une échelle qui mène jusqu’à un drôle de vaisseau et là, un petit homme vert arrive. Les ennuis ne font que commencer !


Qui n’a jamais rêvé de devenir astronaute ? Une chute comme élément déclencheur, une combinaison spatiale en guise de parachute, il n’en fallait pas moins pour propulser Myrmidon dans l’espace. Le théâtre de sa seconde aventure lui réserve quelques frayeurs. On découvre un Myrmidon parfois courageux, mais pas téméraire. Sa rencontre extraterrestre ne le rassure pas ; pire, il passe tout l’album à fuir ce petit bonhomme vert au sourire indéboulonnable. Il faut dire qu’il est tenace. Myrmidon va-t-il réussir à reposer les pieds sur Terre ?
Bien que ce second album ait pour décor un thème enjôleur, nous accusons une certaine déception quant à son traitement. L’extraterrestre apparaît plus comme un intrus, un élément purement perturbateur. Cependant, bien qu’elle ne soit pas prégnante, la poésie pointe le bout de son nez au détour de quelques planches magnifiques. 

 



Myrmidon dans l’antre du dragon


Présentation de l’éditeur : Au début de l’histoire, le lecteur découvre une enclume avec une épée fichée dedans en même temps que Myrmidon, et ce dernier, tel un chevalier, tente d’extraire l’épée. Rien ne se passe. Myrmidon chute sur un costume, qui s’avère être celui d’un chevalier. Ni une, ni deux, il l’enfile et retente sa chance en montant de nouveau sur l’enclume. Victorieux, il tend le bras, tenant dans sa main l’objet de tous ses efforts. Le bord gauche de la case est touché. Elle tremble. Apercevant ce phénomène, Myrmidon recommence en envoyant l’épée sur le bord droit de la case. Elle tremble de nouveau. Mais le haut de la case tombe sur lui. Couché sur le sol, il commence à creuser pour s’extraire du piège de la case, mais le voilà qui se retrouve dans un antre où vit une effrayante et étrange créature.


Le dernier album en date a déjà fait l’objet d’un article thématique sur MPL. Avec la présentation de l’éditeur entrant davantage dans le détail, vous avez de quoi vous faire une idée sur cet ouvrage. Cet album prend des airs épiques et écarquille les yeux d’un lecteur conquis, rapidement acquis aux débordements imaginaires du petit Myrmidon.

Cependant, nous déplorons un défaut majeur et commun à tous les albums : ils sont bien trop courts ! Nullement un défaut donc, simplement le désir de voir Myrmidon nous faire partager ses aventures plus longtemps. Ajoutons que la magie de Myrmidon ne cesse d’opérer. Chacun de ses déguisements nous invite à nous immerger dans un univers connu, réapproprié et joliment raconté.
Amusant et délicat, simple dans la forme (complexe par le fond et le travail en amont), Myrmidon ne se lit pas, il se déguste. On ne peut que craquer pour cette ode à l’imaginaire et au débordement du cadre.

Pour aller plus loin :

 


 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Chronique : Myrmidon : Mes Premières Lectures