Description logo pour referencement
   
Chronique album : La maison aux 100 étages
A la Une
2 votes
scénariste illustrateur Toshio Iwai
N° ISBN9782809703627
EditeurPicquier Jeunesse
Pages30
Parution2012-08-19
TypeAlbum
Coup de Cœur Mes Premières Lectures !

“J’habite tout en haut d’une maison de 100 étages. Viens me rendre visite !” Un magnifique album où le rêve est magnifiquement mis en valeur par l’illustration.

Paru en août 2012, La maison aux 100 étages est un album jeunesse écrit par le japonais Toshio Iwai qui a été publié aux éditions Picquier Jeunesse.

 

Pour l’anecdote, outre son travail dans la littérature jeunesse, Toshio Iwai a contribué au jeu vidéo Electroplankton qui permettait au joueur de moduler sons et voix grâce à de petits planctons de façon très graphique et esthétique.


Son second ouvrage paru en France est La maison souterraine aux 100 étages, paru en août 2013 chez le même éditeur ; il peut se lire totalement indépendamment.

 


Une étrange invitation

Tout commence avec une étrange lettre destinée à un jeune garçon nommé Tochi : une invitation à monter dans la fameuse maison aux 100 étages… et il ne sait pas encore toutes les découvertes qui l’attendent !

Le format du livre a beau être à l’italienne (ou à l’horizontale si vous préférez), il se lit de bas en haut, donnant encore plus de hauteur à la fameuse maison à la centaine d’étages. Ainsi montons-nous chaque marche avec Tochi, et chaque étage est marqué jusqu’à l’ultime marche.
Chaque page nous présente dix paliers aux habitants très caractéristiques : du premier au dixième, nous avons affaire à des souris ; du onzième au vingtième, à des écureuils, etc.

Une profusion de détails basés sur les habitants et leur mode de vie est ainsi mit en image : ainsi à l’étage des chauves-souris, les lampes sont à l’envers, les escaliers sont devenus des sortes d’échelles étranges et les habitants vont même aux toilettes… à l’envers !


De même pour les escargots, leurs appartements sont tout en rondeurs, en couleurs et douceur. Tout fait encore une fois référence aux habitants : les lampes, les gâteaux et même les plantes sont en forme d’escargots !
Enfin, nous suivons Tochi jusqu’au 100ème et ultime étage où une rencontre aussi enrichissante qu’inattendue va se dérouler…

 


Le dessin de La maison aux 100 étages est très stylisé, mais également épuré, sans tomber dans le stéréotype du dessin japonais, nous y découvrons des planches impressionnantes de couleurs et de délicatesse. Un vrai plaisir des yeux !

 

Cet album extrêmement graphique et emplit de couleurs tendres et vives à la fois est un petit bijou, plus au niveau graphique que narratif, il faut toutefois l’avouer. En le refermant, c’est avec l’esprit rêveur et des étoiles plein la tête que nous nous retrouvons !

 

 


La littérature jeunesse issue du Japon est encore assez peu représentée et traduite en France, mais c’est à chaque fois un véritable plaisir.

 

Cette autre culture bouscule nos habitudes de lecture et nous offre ici un album poétique, graphique qui se lit et se relit de nombreuses fois tant il y a de détails et de petites références.

 



 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Chronique album : La maison aux 100 étages : Mes Premières Lectures