Description logo pour referencement
   
Chronique roman : Dans la nuit blanche et rouge
A la Une
7 votes
auteur Jean-Michel Payet
Illustrateur de couverture Henri Galeron
Maison d'édition GALLIMARD Jeunesse éditions
N° ISBN9782070660681
EditeurGallimard Jeunesse
CollectionFolio Junior
Pages544
Parution2014-11-00
TypeRoman

Achetez-le en numérique !

Un roman historique prenant !

Né le 1er mai 1955 à Paris, Jean-Michel Payet a suivi les cours d’architecture de l’Ecole des Beaux-Arts et ceux des Ponts et Chaussées. En parallèle de sa profession d’architecte-urbaniste, Jean-Michel Payet a écrit et illustré de nombreux livres depuis 1990. Mademoiselle Scaramouche, La disparue de Linton Hill ou encore les illustrations du Lion blanc, c’est lui !


Henri Galeron est né en 1939 dans les Bouches-du-Rhône, à Saint-Étienne-du-Grès. Il apprend à dessiner en faisant l’école buissonnière et plus tard, aux Beaux-Arts de Marseille. Il entre aux éditions Nathan à Paris en 1967 et assure la direction artistique des Jeux Éducatifs de 1972 à 1974, date à laquelle il devient indépendant. Harlin Quist, à New York, publie alors son premier livre, Le Kidnapping de la Cafetière. Depuis cette date il ne cesse de créer des images pour les livres d’enfants, des contes, des nouvelles, des albums, mais aussi des couvertures de livres et de magazines, des pochettes de disques, des affiches, des jeux, des séries de timbres-poste... Il a enseigné l’illustration à l’école Émile-Cohl à Lyon et a également obtenu le prix Honoré en 1985.

 


La vie est tumultueuse à Petrograd en cet hiver 1917. La population est à bout, la famine guette, la guerre fait des ravages et les émeutes deviennent de plus en plus meurtrières. Tsvetana jeune aristocrate de 17 ans ne peut accepter la misère criante et les injustices qui touchent son peuple.


Malgré sa naissance et son éducation elle s’engage aux côtés de jeunes révolutionnaires en diffusant sous le manteau une revue clandestine. Le danger est grand, la police secrète du Tsar est partout. Parallèlement à cet engagement elle découvre par hasard un secret familial lourd de conséquences, qui va, lui aussi, bouleverser le cours de son existence, au préalable si bien ordonnée.


Tsvetana prend des risques insensés pour mener à bien ses recherches et met bien souvent sa vie en danger ; mystérieusement un jeune et séduisant jeune homme arrive toujours à point nommé pour la sauver.

 

Mais la chance y est-elle pour quelque chose ? Qui est-il ? Que cherche-t-il ?

Dans la nuit blanche et rouge est un roman très bien mené, une histoire haletante aux multiples rebondissements, qui mêle adroitement la grande histoire (révolution bolchévique, exécution de la famille impériale…) et celle de Tsvetana, sans manichéisme mais en privilégiant la réflexion nuancée sur l’engagement politique quel qu’il soit.


Les deux jeunes héros sont attachants, et on les suit dans leur quête avec grand plaisir. Les personnages aux desseins plus troubles (voire carrément criminels) sont également très bien décrits, seule l’introduction du « surnaturel » dans cette histoire m’a quelque peu surprise et me parait quelque peu incongrue. Même si l’intrigue s’en trouve dynamisée à un moment du récit et oriente incontestablement le dénouement, cet élément fantastique me semble un peu artificiel et excessivement important.

 
 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Chronique roman : Dans la nuit blanche et rouge : Mes Premières Lectures