Description logo pour referencement
   
Chronique roman : On est tous faits de molécules
A la Une
1 vote
Traducteur Valérie Le Plouhinec
auteur Susin Nielsen
N° ISBN9782330039332
EditeurHélium
CollectionHélium Fiction
Pages210
Parution2015-04-15
TypeRoman
Coup de Cœur Mes Premières Lectures !

Attention coup de cœur !

 « Oh, purée ! Mais t’es tellement infect ! si tu crois que je ne sais pas ce que tu trafiquais hier avec cette couverture… »


« Pas du tout !, j’ai répondu, plus fort que j’aurais souhaité. J’étais en train de respirer les molécules de ma mère ! »


Voilà. Je l’avais dit. Elle m’a dévisagé. « Quoi ?! » J’ai tenté d’expliquer. « Le corps humain est fait de billions de molécules, O.K. ? » « On s’en fout. »

 

Susin Nielsen a commencé par travailler sur des séries télévisées. Puis, en 2006, elle décide de se lancer dans l’écriture et publie son premier roman pour les adolescents. Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère ? (2011) et Moi, Ambroise, roi du Scrabble (2012) sont parus en français chez Hélium. Le Journal malgré lui de Henry K. Larsen (Hélium, 2013), son troisième roman, a reçu le Governor General’s Literary Award, le plus prestigieux prix littéraire canadien, deux mois après sa parution. Susin Nielsen vit à Vancouver avec sa famille.

Une situation familiale compliquée


Stewart, treize ans, carrément « geek  » sur les bords, a perdu sa mère deux ans auparavant. Mais son père est bien décidé à refaire sa vie, et les voici donc en train d’emménager avec une femme et sa fille, jolie et superficielle, qui prend tout de suite ce nouveau « demi-frère » en grippe.

Bien forcés de cohabiter, les adolescents doivent composer (de manière diamétralement opposée) avec le deuil, réel ou symbolique, mais surtout avec ses conséquences, bien réelles elles. Chacun, traumatisé et perdu, se retrouve forcé de faire preuve d’une résilience hors-norme.

Mais lorsqu’Ashley, si soucieuse des apparences et de sa réputation au collège, découvre que son père est homosexuel et qu’il décide de vivre dans le cabanon du jardin, c’est le pompon. Stewart pourrait-il l’aider à voir les choses autrement ? Rien n’est moins sûr…

Un coup de cœur prenant


Ce roman, oscillant entre les voix d’Ashley et de Stewart est très sensible et plein d’humour, tout en abordant une kyrielle de sujets importants et nécessaires : homosexualité, familles recomposées, maladies et décès, regard des autres, soirées alcoolisées et réseaux sociaux …


Les personnages sont attachants et crédibles, malgré quelques traits de caractères parfois trop exacerbés, et le ton, très juste, permet à l’auteure d’aborder toute une palette de sentiments et d’émotions fortes, sans jamais tomber dans le cliché ou le pathos. Stewart, tout particulièrement, avec ses réflexions directes et parfois au premier degré, est certain de vous émouvoir (on a eu la larme à l’œil pendant quelques passages !). La grande force de Susin Nielsen est d’aborder, parfois sans avoir l’air d’y toucher, de nombreux thèmes plus ou moins ardus.


Une belle lecture et un beau coup de cœur à découvrir !


Nous vous recommandons de toute façon tous les ouvrages de Susin Nielsen, que nous apprécions beaucoup chez Mes Premières Lectures !

 

N’hésitez pas à découvrir notre interview de l’auteure sur ce livre !


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Chronique roman : On est tous faits de molécules : Mes Premières Lectures