Description logo pour referencement
   
Chronique roman jeunesse : Celle qui voulait conduire le tram
A la Une
4 votes
Illustration de couverture Julia Wauters
auteur Catherine Cuenca
N° ISBN9782362661549
EditeurTalents Hauts
CollectionLes Héroïques
Pages160
Parution2017-02-11
TypeRoman
Coup de Cœur Mes Premières Lectures !

Coup de cœur pour ce roman engagé, intelligent et sensible !

Diplômée en Histoire, Catherine Cuenca travaille quelques années en bibliothèque tout en écrivant des romans pour la jeunesse. Elle a remporté de nombreux prix littéraires. Depuis 2010, elle exerce le métier d’auteure à plein temps dans la région lyonnaise dans laquelle elle est née.


Celle qui voulait conduire le tram est publié dans la collection « Les Héroïques » des éditions Talents Hauts, une collection dans laquelle « les héros de l’ombre ont voix au chapitre ». Vous pouvez retrouver deux interviews de Jessie Magana, directrice de collection sur le site.

Grand coup de cœur pour ce roman engagé qui met en lumière un pan plus méconnu de notre histoire, à savoir le rôle des femmes pendant la première guerre mondiale et leur implication majeure dans l’effort de guerre, en remplaçant, dans différents secteurs, les hommes partis combattre.


Pourtant dès l’armistice signé et les hommes revenus du front, l’ingratitude et l’oubli des gouvernements, à leur égard, les feront régresser. Sous la houlette de quelques femmes décidées, certaines s’engageront dans le mouvement des suffragettes pour (re)gagner une place légitime dans une société largement dominée par les hommes.


L’histoire d’Agnès illustre ce combat.


Agnès, jeune ouvrière, attend fébrilement les lettres de son mari Célestin mobilisé. Elle est alors embauchée comme conductrice de tramway pour remplacer les hommes partis combattre. Mieux payée, elle gagne en autonomie et en confiance en elle en réalisant ce rêve, jadis inaccessible.


Blessé et démobilisé, Célestin ne reconnait plus la femme qu’il a quittée et supporte très mal de la voir exercer ce métier d’homme beaucoup mieux rémunéré que le sien...


De plus en plus agressif et autoritaire, il sombre inexorablement dans l’alcool. Agnès tient bon mais, la paix revenue, elle est renvoyée, les hommes reprenant leur poste. Révoltée, elle va lutter contre cette injustice en rejoignant le mouvement des suffragettes et s’opposer, de ce fait à son mari...


Un roman à mettre dans toutes les mains


Histoire très sensible et émouvante, remarquablement bien documentée qui nous tient en haleine de bout en bout et nous permet de mieux saisir l’enjeu et l’importance de ces femmes qui ont contribué à maintenir une activité vitale lors des conflits, en l’absence des hommes. Femmes qui se sont retrouvées très souvent méprisées, infantilisées, et rejetées la paix, heureusement, revenue.


On ne peut qu’admirer le courage et la force de conviction de ces militantes convaincues, à juste titre, de leurs droits pour faire avancer la condition des femmes, de toutes les femmes, au mépris des dangers de toute sorte qui les guettaient.
 

Force est, malheureusement, de constater que ces droits ne sont toujours pas reconnus dans bon nombre de cas, ici ou ailleurs et que l’existence de ce roman est d’une absolue nécessité.


A lire passionnément, faire lire et méditer quel que soit son âge !
 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Chronique roman jeunesse : Celle qui voulait conduire le tram : Mes Premières Lectures