Description logo pour referencement
   
Interview 2018 : Emmanuel Bourdier
A la Une
auteur Emmanuel Bourdier
Illustrateur Laurent Simon
Maison d'édition FLAMMARION éditions
Pour les6 à 11 ans

Rencontre avec Emmanuel Bourdier pour découvrir son dernier roman, "Mercredi, c’est papi !" chez Flammarion Jeunesse !

« Être aux fraises, c’est perdre la boule, ne plus imprimer, avoir la mémoire qui flanche, avoir des courants d’air entre les deux oreilles, yoyoter du citron. »

Mes Premières Lectures : Bonjour Emmanuel et bienvenue sur Mes Premières Lectures ! Pour commencer pourriez-vous vous présenter ainsi que votre parcours pour nos lecteurs ?

Emmanuel Bourdier : Je suis un professeur des écoles qui écrit, ou peut-être un auteur qui enseigne, à moins que je sois un animateur radio qui joue au théâtre, ou même un comédien fou de rock, un cinéphile chocovore voire un incorrigible amoureux.

Mes Premières Lectures : Vous venez de publier Mercredi, c’est Papi ! chez Flammarion, illustré par Laurent Simon : un roman illustré traitant notamment de la relation entre Simon et son papi et de la maladie d’Alzheimer. Quel a été le point de départ de ce roman ? Pouvez-vous nous le présenter ?

 



Emmanuel Bourdier : L’idée, comme d’habitude, m’a sauté dessus au réveil. Je ne sais pas trop d’où elle venait . Je voulais raconter ce papi qui, de barbant, devenait une mine de joies et d’aventures pour ce petit garçon. Pas de réseau chez mamie ? Pas grave ! Il y a papi ! Je voulais une histoire drôle, légère, enlevée et dont le petit côté délirant monte crescendo.

Mes Premières Lectures : La maladie d’Alzheimer est un thème peu traité en littérature de jeunesse. La maladie/l’hôpital, au sens plus large, ont-ils été difficiles à traiter pour vous ? Même si la transmission, les relations familiales et leurs importances sont au cœur de votre roman.

Emmanuel Bourdier : Ce qui est très étrange c’est que jamais, de l’idée de départ au point final de l’écriture, je n’ai pensé une seule fois au mot Alzheimer ! Pour moi, c’était juste un papi qui perd la boule, dont les souvenirs s’effacent, plongent dans un trou noir. Plutôt que de s’y perdre, il laisse aller son imagination, a des fulgurances d’imaginaire, des bouffées d’aventures qui s’imposent à lui et qui font le bonheur de son petit fils. J’ai beaucoup lu le texte dans les classes avant sa sortie en livre.

Les enfants rient beaucoup, sont émus quand il faut, mais eux non plus ne pensent pas à cette maladie précise. C’est vraiment, pour le coup, une préoccupation et une grille de lecture très adulte. Ce qui prouve aussi que je suis moi-même resté un grand gamin. Reste à savoir si je dois m’en réjouir ou m’en inquiéter…

Pour l’hôpital, je voulais que l’émotion déboule d’un coup, en pleine montée burlesque. C’est un moyen d’installer un ascenseur émotionnel. Mais, comme d’habitude, mon histoire se finit bien.

Mes Premières Lectures : Un mot sur les belles illustrations de Laurent Simon ? Comment le travail d’illustration autour du roman s’est-il déroulé ?

Emmanuel Bourdier : Comme souvent, je n’ai jamais rencontré l’illustrateur choisi par l’éditeur. Je ne le connaissais pas. Mais je suis véritablement enchanté par son travail sur mon texte. Son approche est ludique, il s’amuse avec mes mots, mes situations. J’en suis d’autant plus ravi que je voulais que l’histoire se termine sur un dessin seul. Pour moi, une bonne illustration doit dépasser le roman, l’illustrateur étant un deuxième auteur. Ici, c’est gagné ! L’univers de Laurent est parfait, tout comme le travail éditorial autour de la mise en page. Je suis gâté.

 



 

Mes Premières Lectures : Quels sont vos projets à venir ?

Emmanuel Bourdier : Je suis en train de terminer un petit roman un peu sarcastique sur le star-système. Et puis, en 2019, je sortirai une uchronie poil à gratter chez La joie de lire, dans la collection Encrages.

Mes Premières Lectures : Où pourrons-nous vous rencontrer prochainement ? (salon, rencontres, dédicace d’auteurs, …)

Emmanuel Bourdier : Le 27 juin, je vais accompagner Lucas, petit champion de la lecture, qualifié pour la finale nationale de lecture à voix haute sur la scène de la comédie française. Il a choisi « Mercredi c’est papi ». C’est un honneur.

Je participerai aussi au salon du livre jeunesse d’Orléans le 23 juin prochain.

Cet ouvrage vient de remporter la mention spéciale du Prix Gulli du roman 2018 !


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview 2018 : Emmanuel Bourdier : Mes Premières Lectures