Description logo pour referencement
   
Interview 2018 : Gaëlle Callac et Le Buveur d’Encre
A la Une
Maison d'édition Le Buveur d’Encre
éditrice Gaëlle CALLAC
Pour lesDu côté des parents

Le Buveur d’Encre a lancé un financement participatif sur Ulule. Venez découvrir pourquoi et leurs prochains projets !

Rencontre avec Gaëlle Callac, éditrice chez Le Buveur d’Encre, qui a lancé il y a quelques semaines une campagne de financement Ulule. Cette campagne est ouverte jusqu’au 19 mars, il est encore temps de participer et de la faire connaître autour de vous !

Le Buveur d’Encre a été créé en 2001, à Paris, par Grégoire Cazier en association avec les illustrateurs jeunesse Jörg Mailliet et Frédéric Stegner tous deux diplômés de l’école d’illustration Émile Cohl. Puis l’éditrice Gaëlle Callac a rejoint la maison d’édition. C’est elle qui nous répond aujourd’hui.

Mes Premières Lectures : depuis quelques semaines, vous avez lancé une campagne de financement participatif sur Ulule. Si elle aboutit, vous allez réaliser de nouveaux livres.


Pouvez-vous nous en dire davantage sur ce financement participatif ?

 



Gaëlle Callac : En effet, nous proposons aux contributeurs des livres, des cartes postales, des marque-pages en contrepartie d’un financement.


Comme nous l’avons expliqué sur le site de Ulule, cette campagne a pour objectif de nous offrir un apport en trésorerie plus rapidement. Cela nous permettrait de publier plus de livres prochainement.

  • Publier plus de livres pour que les libraires ou le public ne nous oublient pas.
     
  • Publier plus régulièrement pour que la maison d’édition puisse arriver à créer une vitesse de croisière dans sa production.


« Au fil du temps, une nouveauté a chassé une autre, avec un rythme de plus en plus accéléré, lui laissant de moins en moins de temps pour se vendre.


Nos revenus par livres vendus ont par conséquent progressivement diminué, avec pour effet la réduction de notre capacité à investir dans de nouvelles parutions. Ainsi, nous sommes peu à peu entrés dans un cercle vicieux, cercle dont nous devons nous échapper au plus vite pour poursuivre cette formidable aventure éditoriale. »


Mes Premières Lectures : quelles sont les nouveautés à venir de la maison d’édition ?

Gaëlle Callac : Nous avons un livre presque achevé qui s’intitule “La sagesse de Grand Aigle”. C’est un très joli conte philosophique de Jean-Marie Robillard (Le messager du clair de lune, L’étoile de Grand’Pa, etc.) illustré par Fabien Doulut (Le ballon de la paix).

Toutes les images, réalisées à la main, sont finies et ne nécessitent plus que d’être colorisées. Dans sa forme, le livre va être similaire à “La course à la Lune”. Même format, même papier. Ce sont des livres pour les jeunes lecteurs à mi-chemin entre le petit roman et l’album illustré. Le format leur offre une belle prise en main adaptée à leur taille.

Nous avons aussi un livre de Éric Battut (que l’on ne présente plus mais qui a publié chez nous “Coucou hibou”) en perspective : “Noiro”. Une histoire sensible sur la filiation. Le livre est achevé.

Nous avons par ailleurs plusieurs projets en tête, mais dans un avenir un peu plus lointain.

Et, dans l’immédiat, nous aimerions réimprimer des albums qui sont des titres de fond et un autre qui nous est cher :

ABC de Marion Arbona :


 

Nous aimerions l’imprimer à nouveau, avec un format un tout petit peu plus petit que celui de la première édition et un prix public moins excessif, inférieur à 16 euros.

Ce livre est un formidable abécédaire, un peu dans l’esprit d’un “cherche et trouve”, original, personnel, amusant et très instructif.

Tout allait bien... de Franck Prévot :

 


C’est le premier livre de l’auteur de “Au fil de l’amour”. C’est un livre sur la tolérance, l’intégration, le racisme, très simple mais très efficace. Nous avons envie de le publier dans un format juste un petit plus grand. C’est un livre essentiel à notre catalogue, notre best-seller.

Un poisson en avril de Éric Sanvoisin et Sayaka Abe :


 

C’est un petit livre de par son format comme son titre l’indique sur le thème du poisson d’avril. Il est réalisé en gravure, en eau-forte et collage précisément. Les illustrations sont très délicates, fines, pleine d’humour, comme le texte.

Le livre a été épuisé très rapidement à sa sortie et nous aimerions l’avoir à nouveau dans notre catalogue. Car il est poétique et intemporel.




— > Pour aider la maison à mener à bien tous ces projets, n’hésitez pas à les suivre sur Facebook, à relayer leur appel Ulule ou à participer à ce financement participatif  !
 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview 2018 : Gaëlle Callac et Le Buveur d’Encre : Mes Premières Lectures