Description logo pour referencement
   
Interview 2018 : Tom Lévêque et le Prix Littéraire La Voix des Blogs !
A la Une
autrice Cathy Ytak
auteur Vincent Mondiot
autrice Isabelle Pandazopoulos
autrice Orianne Charpentier
autrice Marie-Aude Murail
auteur Mikaël Ollivier
auteur Stéphane Servant
autrice Charlotte Bousquet
Pour les11 ans et +

Rencontre avec Tom Lévêque pour en savoir plus sur le prix littéraire La Voix des Blogs et sa dotation !

Mes Premières Lectures : Bonjour Tom et merci de prendre la parole sur Mes Premières Lectures ! Pour commencer, pourriez-vous vous présenter ainsi que votre parcours pour nos lecteurs et lectrices ?

Tom Lévêque : Je suis blogueur (depuis huit ans), booktubeur (depuis un an et demi), étudiant et apprenti éditeur (depuis deux ans chez Talents Hauts)... Bref, j’ai pas mal de casquettes que je porte les unes après les autres et parfois en même temps ! Un fil les relie : la littérature jeunesse et adolescente. C’est une littérature extrêmement vivante et impertinente dont j’essaye de défendre avec passion la richesse et la singularité dans la plupart des projets que j’entreprends.

Mes Premières Lectures : Vous lancez, pour la sixième fois le prix Littéraire La Voix des Blogs. Comment est né ce prix ?

Tom Lévêque : Au départ, l’idée était simplement de réunir des blogueurs et blogueuses ami·es autour d’un projet commun pour élire ensemble notre coup de cœur de l’année écoulée. Le fonctionnement du prix est né à ce moment-là : chacun·e choisit un roman coup de cœur lu l’année précédente et la sélection ainsi formée est lue par l’ensemble du jury qui élit un roman lauréat parmi tous. Aujourd’hui, d’autres critères se sont ajoutés : les livres sélectionnés doivent être francophones et avoir été publiés spécifiquement pour un lectorat d’abord adolescent.

Puis le prix est devenu plus ambitieux. D’abord, nous avons voulu faire résonner notre voix de blogueurs et blogueuses plus largement que dans notre propre sphère : nous remettons donc depuis la troisième édition le prix au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil après une rencontre avec plusieurs auteurs et autrices sélectionné·es.

Enfin, nous avons voulu apporter une vraie valorisation du travail de l’auteur ou de l’autrice que nous décidions de récompenser, autre que symbolique ou médiatique. C’est là qu’est née l’idée de la bourse et du financement participatif.

Mes Premières Lectures : Vous souhaitez donc doter ce prix et avez créé une cagnotte Leetchi à cet effet. Nous avions participé l’année dernière et comptons bien récidiver cette année.

Une manière de soutenir pragmatiquement les auteurs et autrices en ce temps de #payetonauteur, de création de la Ligue des auteurs professionnels et de déclarer un amour indéfectible à la littérature jeunesse souvent décriée ?


Tom Lévêque : Oui, la volonté de doter le prix a été concomitante et même actrice des débuts des mouvements #PlumePasMonAuteurtrice. Nous voulions surtout un moyen concret et finalement identique aux autres littératures de valoriser la littérature jeunesse. La rémunération des auteurs et autrices est une vraie question de fonds : elle n’interroge pas seulement leur niveau de vie, mais aussi (et surtout !) le respect et l’estime de leur travail. En ce sens, elle concerne tous les maillons de la chaîne du livre.

Ce n’est pas anodin que les mouvements militants d’auteurs et d’autrices aient été lancés par les associations de littérature jeunesse : c’est ici que les conditions sont parmi les plus difficiles pour ses créateurs et créatrices car c’est cette littérature qui est l’une des plus dévalorisées. Nous voulions donc, avec cette bourse, montrer notre estime et notre respect pour le travail des auteurs et autrices que nous défendons.

Par ailleurs, nous ne nous en cachons pas et le revendiquons, cette action est aussi un moyen de valoriser notre travail de blogueurs et blogueuses, souvent déconsidéré lui aussi. Avec cette cagnotte, on prouve qu’avec de la volonté, on peut trouver les moyens de faire bouger les choses. C’est peut-être une forme de provocation : si nous, lecteurs et lectrices bénévoles et prétendument amateurs et amatrices, pouvons réunir l’argent d’une dotation pour valoriser la littérature jeunesse et le travail de ses créateurs et créatrices... Pourquoi la plupart des prix de littérature jeunesse ne le font toujours pas ?

Mes Premières Lectures : Pouvez-vous nous présenter les différents titres en lice cette année ?

Tom Lévêque : Nous avons cette année une sélection dans laquelle il est plus difficile encore de ne choisir qu’un lauréat comme il a été difficile de ne sélectionner que trois finalistes.

Nous avons aussi des thématiques très fortes qui tissent un lien entre les huit sélectionnés, représentatifs en fait d’une récente production éditoriale en littérature ados très engagée, voire politique : les réfugiés, l’engagement politique ou la quête parfois difficile de soi sont autant des questions de société ou identitaires qui traversent cette sélection.





 

Pour parler en détails des livres, je vais laisser la parole aux membres du jury :

Nathan, Le cahier de lecture de Nathan, a sélectionné Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet.

Dans ce dense roman d’émancipation, Charlotte Bousquet dresse avec sincérité et élégance le portrait de Solange, une femme qui, dans la tumulte des années 1910, s’affranchit des carcans sexistes de la société grâce à un Paris frémissant et déserté par les hommes.

#OnAnnonceLaCouleurDeLVDB6#EngagementEtFeminisme#SousCePaveChefDOeuvre

Julia, Allez vous faire lire, a sélectionné Rage d’Orianne Charpentier.

Roman bref et puissant, Rage, d’Orianne Charpentier, raconte l’histoire d’une jeune fille qui, rencontrant une chienne de combat blessée qui traîne derrière elle sa chaîne arrachée, ressent le soudain besoin brûlant, vital, de la sauver. Ou serait-ce l’inverse ?

#MalAuCœurÀForceDeLAvoirSerré #LaLittératureAuServiceDeLHumanité

Lucille, La ronde des livres, a sélectionné Nightwork de Vincent Mondiot.

Nightwork montre qu’une seule mauvaise journée suffit pour bouleverser une vie. Ce livre réussit le pari fou de raconter une histoire angoissante, intense et macabre, mais d’être toujours juste !

#CeLivrePeutCouperLAppetit #MaisIlEstTerriblementBien


Sophie, Délivrer des livres, a sélectionné Sauveur & Fils de Marie-Aude Murail.

Sauveur et fils de Marie-Aude Murail a la fraîcheur d’un roman ado et la gravité de notre époque. Sa galaxie de personnages est sensible, touchante, vivante et drôle !

#HamsterOuCochonDInde

Lucie, Dans ta page, a sélectionné Tu ne sais rien de l’amour de Mikaël Ollivier.

Tu ne sais rien de l’amour est un roman bi-goût, et comme le petit tatouage du malabar, il te colle et ne part jamais vraiment, même avec du dissolvant, parce qu’il te rappelle avec brio que si tu ne sais qu’une chose, c’est que tu ne sais rien, mais rien de l’amour, même à seize ans.

#SocrateSorsDeCeLivre #JeNeSaisQuUneChose #ThePowerOfLove


Pauline, Marquons les pages, a choisi Trois filles en colère d’Isabelle Pandazopoulos.

Un roman historique, féministe et magnifique à trois voix : celles de trois héroïnes adolescentes inoubliables qui donnent envie de VIVRE, de se renseigner sur mai 68 et de faire la révolution.

#RienQueÇa #SiSiJeVousJure #LisezLeVousVerrez

Tom, La Voix du Livre et Boîtamo, a sélectionné Sirius de Stéphane Servant.

Sirius est un conte aussi cruel que lumineux, dont le réalisme comme l’onirisme nous rappellent que la littérature peut nous sauver en nous rappelant qui nous sommes.

#LePouvoirDesHistoires #UnePetiteFinDuMondePourCompléterLaSélection

Marie, Bob et Jean-Michel, a sélectionné D’un trait de fusain de Cathy Ytak.

D’un trait de fusain, c’est la délicatesse et la justesse d’une écriture qui se mêle au bouillonnement des émotions, à la rage de vivre, d’aimer et de vaincre, d’une génération marquée par le SIDA.

#FureurDeVivre #NonLVDB6CEstPasDroleCetteAnnee

Mes Premières Lectures : Quand aura lieu la remise du prix ?

Tom Lévêque : Le samedi 1er décembre au Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, à 13:00. Nous aurons la chance d’avoir en table ronde Orianne Charpentier et Stéphane Servant avant d’annoncer et remettre le prix à l’un de leurs romans (Sirius ou Rage) ou au troisième finaliste, Sauveur et Fils de Marie-Aude Murail. Comme lors des années précédentes, cela promet d’être un très beau moment.




 

Mes Premières Lectures : Quelque chose à rajouter ?

Tom Lévêque : Chaque lecteur ou lectrice peut aussi participer à sa manière au prix en votant pour son livre préféré via ce formulaire en ligne ! (Et même s’il ou elle n’a pas lu les huit ouvrages sélectionnés.) On remet ainsi une « Mention des lecteurs et lectrices » à l’auteur ou à l’autrice du roman ayant récolté le plus de votes. C’est une manière de porter une voix plus large de blogueurs, blogueuses et internautes passionné·es de livres. L’an dernier, cette voix avait rejoint celle du jury : Clémentine Beauvais avait reçu les deux trophées pour son roman Songe à la douceur.

Mais qui sait, peut-être que cette année le roman vainqueur de la Mention des lecteurs et lectrices ne fait même pas partie de nos trois finalistes... À vous de le décider !


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview 2018 : Tom Lévêque et le Prix Littéraire La Voix des Blogs ! : Mes Premières Lectures