Description logo pour referencement
   
Interview 2018 : les éditions Lynks !
A la Une
éditeur Mathieu Guibé
Directrice de collection Charlotte Bousquet
Pour lesYabook

Rencontre avec Charlotte Bousquet et Mathieu Guibé pour parler de Lynks et des prochaines parutions de la maison !

« Des histoires qui nous lient »

Ya Book : Bonjour Charlotte et Mathieu, et merci de répondre à nos questions ! Pour commencer, pourriez-vous vous présenter ainsi que les éditions Lynks à nos lecteurs ?


Charlotte Bousquet  : Je suis autrice et scénariste, avec une quarantaine de titres pour ados et adultes, dans des genres aussi différents que la fantasy, la fiction contemporaine ou la bande-dessinée. J’ai également dirigé ou co-dirigé plusieurs anthologies : la collection pueblos jusqu’en 2011, chez CDS éditions (maison associative fondée avec mon mari), Plumes de chats, chez rivière blanche et Mon Cheval, mon espoir chez Rageot) dont les droits étaient systématiquement reversés à des associations, et effectué la direction littéraire des jeux de rôles de notre microstructure. Cela m’a donné une expérience de la direction éditoriale, et l’envie de pousser plus loin l’aventure. J’ai appris qu’Hicham (qui dirige les éditions Matagot et a publié notamment la série Louis le Galoup de Jean-Luc Marcastel et Apocalypsis d’Eli Esseriam) cherchait à développer son pôle éditorial. Nous avons discuté de nos envies, de ce qui était possible, et voilà…

L’idée, c’était de donner la possibilité aux auteur-trice-s qui se joindraient à l’aventure d’écrire des romans qui leur tiennent vraiment à cœur. Les deux premiers auxquels j’ai proposé de participer, Johan Héliot et Fabien Clavel, ont aussitôt accepté (une sacrée marque de confiance, j’en suis à peine remise :) ). Pour les couvertures, on a fait appel à Mélanie Delon pour les one-shots (illustrations) et à Patrick Imbert pour les séries (photos). Je laisse Mathieu continuer sur la naissance « officielle » de Lynks !

Mathieu Guibé : Bonjour, comme Charlotte je suis auteur et scénariste, je codirige également depuis cinq ans les éditions du Chat Noir, petite maison d’édition indépendante spécialisée dans le fantastique. Le Chat Noir évolue en dehors des circuits traditionnels de diffusion, ce qui a été l’un des facteurs qui a donné naissance à cette collaboration avec Matagot. À l’origine, il était question de créer une collection poche commune, diffusée en librairie, dans laquelle nous pourrions mutualiser les forces de chacun. Le temps de mettre cette collection en place, évoluait en parallèle le projet avec Charlotte. La croissance de ces deux projets ont justifié et motivé la création d’une entité indépendante de Matagot (qui reste focalisé sur la production et commercialisation de jeux de plateau/jeux de rôles), entièrement dédiée au livre, c’est ainsi qu’est né Lynks.

La maison repose sur le postulat que la lecture est devenue une activité sociale créatrice de liens (links en anglais) et nous voulons pleinement développer ces liens entre les auteur-trice-s, la maison d’édition et les lecteur-trice-s. Comme l’a dit Charlotte, la collection propose des textes personnels de la part de ses auteur-trice-s et c’est autant de possibilités de créer des connexions entre des émotions, des thématiques, ou même entre nous. Oui nous proposons du divertissement littéraire, mais essayons d’y insuffler une âme. Selon le ressenti du lecteur, nous espérons pouvoir lui proposer une lecture dont il se souviendra. Au-delà des ouvrages en eux-mêmes, nous espérons pouvoir fédérer une communauté autour du projet qui est une belle aventure humaine en plus d’un voyage littéraire passionnant.

Ya Book : Quelle est la ligne éditoriale de Lynks ?

Charlotte Bousquet  : Avec Hicham, nous avons décidé d’offrir aux adolescents et aux jeunes adultes des textes de qualité, engagés, et plaisants à lire. L’idée, c’est de faire réfléchir et de faire plaisir. On parle de racisme, d’écologie, de liberté et de droit des femmes, de rapport à la mort, au temps et on a des héro-ïne-s badass… (Lena Wilder et Dolunay par exemple) Ou du moins, construit-e-s, attachant-e-s, émouvant-e-s (Kush et Ruben, que vous pourrez découvrir dans le prochain roman de Fabien Fernandez).

On a également décidé de publier des récits hors-normes, comme Memory, de Christine Féret-Fleury (une quête initiatique, admirablement écrite, dans un monde en lambeaux, avec en toile de fond L’Odyssée) et, cet automne, Le Garçon et la ville qui ne souriait plus de David Bry.

 



Ya Book : Comment sélectionnez-vous les textes inédits de votre catalogue ? Recevez-vous beaucoup de manuscrits ?

Charlotte Bousquet  : La collection est fermée. Je préfère travailler avec des auteurs que je connais, dont j’aime les romans, la plume, et en qui j’ai confiance. Je leur parle de la ligne éditoriale de la maison. Je les harcèle jusqu’à ce qu’ils acceptent de me proposer un synopsis (en tant qu’autrice, je travaille sur projet et la plupart de mes collègues font de même – pas tous, mais une majorité… C’est aussi pour cette raison que Lynks est d’abord ouvert à des plumes confirmées). Et parfois, je n’en ai même pas besoin : ils sont tout de suite d’accord :) … ou me proposent un manuscrit qui ne rentre pas dans la ligne éditoriale d’un autre éditeur (c’est le cas des OVNI, souvent). 

Ya Book : Vous proposez également la collection Re:Lynks, des rééditions en semi-poche. Comment choisissez-vous les œuvres qui rejoindront cette collection ?

Mathieu Guibé : La collection Re :Lynks a deux vocations. La première est de proposer des titres issus de maisons d’édition indépendantes qui gravitent en parallèle des circuits de diffusion, à l’instar du Chat Noir. À titre personnel, je me déplace sur de nombreux événements littéraires au cours de l’année et côtoie un bon nombre de petites et moyennes maisons d’édition qui produisent de bons romans, souvent loin des codes commerciaux du moment, avec de l’originalité et de la personnalité. Pour l’instant, nous tâtons le terrain avec des titres issus des catalogues respectifs du Chat Noir et de Matagot. En proposant des intégrales de nos séries phares. La principale difficulté dans ma quête de nouveaux manuscrits à intégrer à la collection est l’étiquette Young Adult. Elle réduit fortement la liste des ouvrages à considérer de la part des éditions indépendantes, même si je suis en discussion pour quelques titres pour lesquels j’ai eu de vrais coups de cœur.

 


La deuxième mission de Re :Lynks, puisqu’il s’agit de relier, reconnecter, est de bâtir un pont vers la collection Lynks et proposer des rééditions d’ouvrages de nos auteur-trice-s Lynks qui ne sont plus commercialisés. Les titres seront d’ailleurs au besoin retravaillés, augmentés. Avec le recul et les retours des lecteur-trice-s, les auteur-trice-s ont parfois envie de refaçonner leurs textes et nous leur laisserons cette liberté. Ce second visage commencera dès l’automne avec la réédition de La Trace (publié chez Hachette, Black Moon) de Christine Féret-Fleury (autrice de Memory chez Lynks). Pour l’occasion, le livre sera rebaptisé Mother Road.

Ya Book : Des traductions sont-elles au programme ou souhaitez-vous mettre en avant un catalogue exclusivement francophone ?

Charlotte Bousquet  : Je ne pense pas proposer de traduction pour le moment. Il y a suffisamment de bons auteur-trice-s, en France, pour ne pas aller en chercher ailleurs !

Ya Book : Un mot peut-être également sur les couvertures. Sont-elles toutes signées Mélanie Delon ? Quelle est votre charte graphique ?

Charlotte Bousquet  : Pour Lynks, le parti-pris est de proposer des illustrations pour les couvertures des one-shots et des photographies ou des axes plus graphiques pour les séries. Nous avons fait appel à Mélanie Delon, dont nous apprécions énormément le travail, pour les one-shots. Si nous ne nous interdisons pas de demander à d’autres illustrat.rice.eur.s de réaliser des couvertures par la suite, il est clair que son professionnalisme et son talent sont un bel atout pour Lynks. Quant à Patrick Imbert, qui s’occupe de nos deux premières séries, c’est un véritable caméléon de la photographie, qui adore expérimenter ! Un sacré atout également quand il s’agit de coller à une thématique ou à une époque, par exemple !

Mathieu Guibé : À signaler que pour la collection Re :Lynks, nous travaillons avec Miesis qui en plus d’être illustratrice est aussi une graphiste de talent qui a donné naissance à toute l’identité visuelle de la collection. Elle mettra également ses compétences au service de Lynks pour certains titres à venir en addition aux qualités d’illustration et de photographie de Mélanie et Patrick. On n’est pas loin de la dream team là !

Ya Book : Quels sont les prochains titres Lynks et Re:Lynks que les lecteurs pourront découvrir ?

Charlotte Bousquet  : Un programme bien fourni…

Début février, L’Honneur Des ombres, de Nicolas Cluzeau. Un polar fantastique. On y suit Dolunay, une adolescente brillante dont l’héritage magique s’éveille brusquement, son petit-ami Azad, un jeune Arménien – et une veille famille prête à tout pour préserver ses pouvoirs. Le tout dans une Turquie secouée par le coup d’état contre Erdogan… et ses propres contradictions. Nicolas vit en Turquie et cela donne une saveur particulière, loin des clichés galvaudés par les journaux télévisés, de son pays d’adoption !
 



Début mars : DustBowl, de Fabien Fernandez. Une quête initiatique dans l’Amérique des années, 30, dévastée par la sécheresse et les tempêtes de poussière provoquées par l’agriculture intensive. Déterminé à venger son père, Kush, adolescent lié au pouvoir du feu, se lance sur la piste de ses assassins. En chemin, il rencontre Ruben, un golem de chair, Alexandria, une tireuse de cartes… et découvre un complot dont l’enjeu n’est autre que l’assassinat du Président. Historique, fantastique, DustBowl est avant tout un roman engagé et profondément humain.

En mai- juin – mais je vous en reparlerai ! - le deuxième tome des Carnets de Lena Wilder : féroce !, de Johan Héliot. Ou, quand Lena et son petit-ami, accompagnés de deux acolytes improbables, se lancent sur la piste d’un village oublié, au fin fond de l’Alaska, où seraient gardés les secrets des Homo Sauvagus. Un road-trip rock’n roll, décalé, émouvant… et Le Passageur, de la talentueuse Andoryss, début d’une série fantastique mêlant secrets de famille et histoire. Ce premier tome nous plongera dans le feu la Commune…

Mathieu Guibé : Concernant le planning de Re :Lynks, vous pourrez de février à mars redécouvrir la saga Apocalypsis d’Eli Esseriam, les 5 tomes d’origine étant compilés en deux volumes. Une saga coup de poing qui avait marqué le paysage éditorial Young Adult en 2012, tant par la forme (4 tomes indépendants présentant chacun l’un des cavaliers de l’Apocalypse + un tome conclusif) que par le fond : un récit adulte, sombre et violent, servi par une plume cynique et efficace, qui a donné naissance à 4 protagonistes tellement éloignés des archétypes habituels de la littérature YA. Un must-read !

En avril, vous pourrez découvrir La Dernière Fée de Bourbon d’Ophélie Bruneau, une fresque historique/uchronique qui vous fera voyager sur l’île de la Réunion en plein XIXe siècle. Vous y découvrirez une partie de son histoire, de son folklore et de ses légendes. On respire le romanesque d’un Autant en emporte le vent, on vibre avec l’intensité des Révoltés du Bounty, le tout enrobé de magie et de créatures fantastiques au cœur de l’intrigue. Dépaysement garanti !

Enfin pour finir le semestre, Re :Lynks proposera l’intégrale de la trilogie Néachronical signée Jean Vigne. Une trilogie OVNI qui brise les codes des genres pour en combiner les forces, sans jamais être indigeste. On y suivra une jeune fille, Néa, qui après un réveil douloureux dans un marécage et un black-out d’une soirée – pense-t-elle – retrouve le chemin de son domicile pour découvrir qu’elle a disparu 5 ans. Quête de souvenirs, magie noire, légendes revisitées, dans des ambiances allant du thriller à l’urban fantasy, en passant par la SF. Néachronical n’a jamais laissé indifférent !

Ya Book : Souhaitez-vous rajouter quelque chose pour nos lecteurs ?

Charlotte Bousquet  : Lynks est une belle aventure. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à lire nos romans que nous, à les publier !

Mathieu Guibé : Nous souhaitons pouvoir mener à bien les ambitions de Lynks, ce qui demande du temps et paradoxalement, dans le milieu du livre, nous en manquons. Nous espérons donc que vous donnerez une chance à nos romans et que vous prendrez plaisir à lire ces histoires qui nous lient.

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à visiter le site internet de Lynks et suivre leur page Facebook  !


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview 2018 : les éditions Lynks ! : Mes Premières Lectures