Description logo pour referencement
   
Interview d’Eric Simard
A la Une
auteur Eric Simard
Pour les11 ans et +

Auteur pour la jeunesse touche à tout, nous avons pu poser à Eric Simard quelques questions à l’occasion de la sortie de sa nouvelle série : Le Cycle des Destins.

Pourriez-vous vous présenter au lecteurs de Mes Premières Lectures ?


Je suis entré en écriture suite à la rencontre d’un poète. Après une douzaine d’années de tergiversation, j’ai eu la chance que mon tout premier manuscrit soit accepté à 35 ans. Depuis j’écris, j’écris, j’écris... et je voyage, voyage, voyage. Je me sens privilégié dans la mesure où je vis de ce que j’aime et j’existe par ce que j’aime. Mais j’ai été patient... et aussi perspicace.


 


D’où vous est venue la passion de l’écriture ?


Je canalise mes émotions dans le langage écrit. J’ai essayé la peinture, le cinéma... mais c’est l’écriture qui est finalement mon "médium idéal". J’ai besoin de restituer ce que je ressens intérieurement par l’écriture. Je ne suis pas à l’aise avec la matière, mais je jongle facilement avec les mots.



Vous êtes un auteur jeunesse très prolifique, et avez exploré des univers très différents : historique, fantastique, policier... mais vous revenez toujours au fantastique, surtout avec votre nouvelle publication Le Cycle des Destins. Pourquoi donc ?


Enfant, j’ai toujours eu besoin de réinventer le monde quand je m’ennuyais. Je continue de le faire. Aujourd’hui, ce n’est pas vraiment une fuite, mais un moyen de surprendre, d’intriguer, de montrer le monde sous un autre angle pour peut-être mieux le comprendre.
 

 

 


Pourquoi avoir choisi Paris comme théâtre du cataclysme ?


J’en ai un petit peu assez des aventures de sorciers ou autres magiciens qui se déroulent à Londres... Et puis, j’ai besoin que le lecteur soit un minimum familiarisé avec les lieux du roman pour rebondir et lui proposer une nouvelle "carte" du connu. 



Pouvez-vous nous expliquer le parallèle avec la ville d’Ys ?


Ys est une ville engloutie par la mer selon une légende bretonne. Mais la comparaison s’arrête là. Car Ys a été complètement engloutie alors que Paris survit grâce aux monuments et collines qui ne sont que partiellement immergés.



En 2132, quelles sont les évolutions technologiques possibles que vous avez imaginées pour l’homme ?


Je m’intéresse aux manipulations génétiques (j’ai une formation dans ce domaine). L’avenir de l’homme en tant que tel va se jouer dans les décenies qui viennent avec l’explosion des applications dans le domaine de la génétique (clonage, chimérisme). C’est à la fois effrayant et passionnant car cela nous oblige à réfléchir sur le propre de l’humain. En 2132, sincèrement, j’ignore où nous en serons. Personne ne peut le dire. Alors je me sers dans le champ des possibles.

 

 

Combien de tomes sont prévus pour cette série ?


Cela dépendra du succès des épisodes. Les livres étant indépendants, je ne suis pas "stressé" pour finir une série avec des suites.


 
En combien de temps avez-vous écrit ce roman ?


J’ai écrit Aylin et Siam en plusieurs étapes avec des pauses pour me consacrer à d’autres projets. En gros, l’idée générale a commencé à germer dans mon esprit en 2009/2010. Je n’ai commencé l’écriture qu’en 2011 car j’avais d’autres projets à terminer. 

J’ai envoyé mes premières pages à Denis Guiot qui est directeur de collection et qui connaît mon univers depuis longtemps pour avoir travaillé sur plusieurs de mes livres. Nous avons présenté le projet en 2012 à l’éditeur Syros qui a été emballé.

Cet éditeur a déjà publié plusieurs de mes textes dans la collection Soon et miniSoon. Nous nous connaissions donc déjà très bien et j’apprécie beaucoup leur travail. J’ai fini l’écriture du roman entre 2012 et début 2013 pour une parution en octobre 2013. Actuellement, je travaille sur le deuxième épisode. Je prépare aussi avec l’éditeur un blog sur "Le Cycle des Destins" avec billets insolites prolongeant le destin des personnages.



Comment s’est passé la réalisation de la couverture, qui est belle mais aussi mystérieuse ? Avez-vous une liberté de choix et de proposition en tant qu’auteur ?


L’éditeur me présente les ébauches de la couverture. Elle s’élabore en bonne intelligence et dans le respect du travail d’artiste de l’illustrateur.



Après le post-apocalyptique, avez-vous envie de vous lancer d’autres genres littéraires ?


J’ai beaucoup de projets en attente. Je fais avancer l’un ou l’autre selon mes envies. Actuellement, je me consacre entièrement au Cycle des Destins car c’est une chance de développer un univers que je porte en moi depuis longtemps.

 



Où pouvons-nous vous rencontrer dans les semaines à venir ?


Au salon de Labège (Toulouse) les 19 et 20 octobre, à la librairie Ombres Blanches à Toulouse le 19 octobre, aux salon de Pleubian (9/10 novembre) et de Ploufragan (7 décembre) en Bretagne et au salon de Montreuil.

 


Quels sont vos projets dans un avenir plus ou moins proche ?


Je navigue "à vue". Je ne fais pas trop de plans sur la comète. Je me concentre sur chaque projet au moment où ils se concrétisent. 

 

 

Pour aller plus loin, des vidéos de l’auteur expliquant et racontant ses démarches d’écriture :

 

 

 

 

 

 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview d’Eric Simard : Mes Premières Lectures