Description logo pour referencement
   
Interview de Bernadette Halbron
A la Une
Maison d'édition Bernest
éditrice Bernadette Halbron
Pour lesboutchous

Rencontre avec Bernadette Halbron, co-fondatrice de la maison d’édition bilingue français-allemand Bernest.

Mes Premières Lectures : Bonjour Bernadette et merci de vous prêter au jeu de l’interview ! Pour commencer, pourriez-vous présenter votre parcours ainsi que les éditions Bernest ?

 

Bernadette Halbron : Bernest est une “jeune” maison d’édition, que j’ai créée avec mon mari, Ernst, fin 2014. Mais il se trouve que dans ma vie professionnelle, j’ai toujours eu affaire aux livres : comme enseignante de “FLE ( français langue étrangère), puis de français langue maternelle au lycée français de Vienne, et enfin en tant que documentaliste en milieu scolaire. Pour moi, entamer une nouvelle carrière d’éditrice était dans la logique des choses ! Et ce qui nous a fait “sauter le pas” a été l’occasion de publier une biographie de Schubert illustrée par Sempé Cela ne se refuse pas… et Bernest était lancé !

 

Notre projet a toujours été de publier des livres-jeunesse en français et en allemand : le concept s’est précisé et affiné au cours du temps : la 1re année, nous avons publié des albums en français et en allemand, depuis un an nous éditons aussi en bilingue(français-allemand), tout en conservant aussi les versions “unilingues” français ou allemand. Actuellement, nos plus gros tirages concernent les versions bilingues.

 

 

Mes Premières Lectures : Pourquoi avoir fait le choix de publier des albums bilingues plutôt qu’un autre genre ?

 

Bernadette Halbron : Bernest est en soi un projet binational : je suis française et Ernst est autrichien, donc germanophone. Le bilinguisme nous concerne directement et j’y ai été confrontée dès la naissance de mes enfants, qui manient parfaitement les 2 langues. Nous sommes convaincus que le bilinguisme, voire le plurilinguisme, c’est l’avenir ! D’ailleurs des pays comme la Suisse ou le Luxembourg l’ont bien compris. L’Allemagne, avec des projets comme Élysée 2020, a créé tout un réseau de maternelles et d’écoles primaires bilingues français-allemand. Et la France s’y met aussi – notamment en Alsace et en Lorraine qui sont par tradition bilingues et biculturelles. Or, si la littérature bilingue pour enfants commence à se développer, les albums bilingues français-allemand restent rares. C’est ce manque que Bernest veut combler, avec des albums qui traitent avec légèreté et humour de thèmes “sérieux”, comme l’identité, l’intégration, le courage civique, la solidarité, et des héros qui arrivent à surmonter les difficultés de la vie. 

 

Mes Premières Lectures : Comment se passe le travail dans une maison d’édition bilingue, entre le choix des textes et des illustrateurs, la traduction Vos auteurs sont-ils également bilingues par exemple ?

 

Bernadette Halbron : Je pense qu’il n’y a pas ici de spécificité particulière en ce qui concerne le choix des textes et des illustrateurs. Nous sélectionnons les textes sur des critères de qualité : une écriture qui manie la légèreté et l’humour, et des textes revendiquant des valeurs humanistes (la solidarité, la tolérance, le courage civique). Dans nos dernières publications, nous veillons aussi à ce que les enfants ne soient pas rebutés par des difficultés de compréhension par exemple des phrases trop longues ou des constructions trop complexes. 

La plupart de nos auteurs ne sont pas bilingues, même si certains maîtrisent l’autre langue. De toute façon, tout texte “littéraire” (y compris pour les enfants) nécessite une vraie traduction : c’est pourquoi nous faisons appel à une traductrice professionnelle : Margret Millischer.

 

Mes Premières Lectures : Parlons un peu des nouveautés de septembre. On y trouve notamment un premier livre de cuisine : C’est moi le chef ! Que contient-il ? Ressentiez-vous le besoin de vous diversifier et de sortir de l’album traditionnel ?

 

 

Bernadette Halbron : Il est toujours bon de sortir des sentiers battus, mais plus sérieusement, ce projet est né d’une rencontre avec l’auteure, Lucie Orliange-Schmidt, elle même bilingue et mère de deux petits “chefs-cuistots” bilingues. Bref, il s’agit d’un “coup de coeur” : l’idée d’un livre de cuisine bilingue, illustré avec finesse et humour, nous a convaincus. Le livre existera aussi “sans paroles”, c’est-à-dire sans texte – avec les seules illustrations – pour les enfants qui ne savent pas encore lire, mais ont envie de cuisiner “tout seuls”.

 

Mes Premières Lectures : Parmi les albums à paraître, Léonard, le lion malchanceux revient pour une nouvelle aventure. Que va-t-il se passer cette fois ? C’est un personnage qui a plu aux lecteurs ? Va-t-il faire l’objet d’une collection propre ?

 

Bernadette Halbron : Ce personnage du lion maladroit et malchanceux parle aux enfants, car il démystifie le “roi des animaux” tout-puissant et redoutable, comme dans certaines fables de La Fontaine. Il rassure et fait rire tout à la fois. Nous avons donc décidé les auteurs, Marie-Hélène Lafond et Benoît Turbet, à imaginer une nouvelle aventure de Léonard, où l’on retrouvera les mêmes personages Garpard le chimpanzé et Edgard l’éléphant. Mais de là à parler d’une collection… il est encore trop tôt pour le dire.

 

Mes Premières Lectures : Avez-vous un titre en particulier dont vous souhaiteriez parler ?

 

 

Bernadette Halbron : L’album Miriam, mafou métisse / Miriam Misch-Mafu est emblématique de notre projet, car il traite des thèmes de la différence et de l’intégration, qui nous tiennent particulièrement à cœur. Miriam est un petit être métisse qui a 2 couleurs alors que tous ses camarades sont “unicolores”. L’album raconte les difficultés qu’elle a à se faire reconnaître comme une “mafou” ordinaire, née “ici”, comme tous les autres. Le parti-pris linguistique renforce le message du texte puisque nous avons choisi d’alterner le français et l’allemand dans l’édition bilingue – donc de les mélanger – ce qui a été très bien reçu par les lecteurs, grands et petits.

 

Mes Premières Lectures : Quels sont les futurs projets de Bernest ?

 

Bernadette Halbron : Notre nouveau projet est une bande dessinée bilingue, qui alternera également le français et l’allemand, et qui mettra en scène une famille binationale. On y abordera les thèmes du bilinguisme et du biculturalisme sur un mode léger et humoristique, comme il se doit. Je pense que beaucoup de familles franco-allemandes (et franco-autrichiennes) pourront s’y retrouver.

 

Mes Premières Lectures : Où peut-on trouver vos ouvrages en France ?

 

Bernadette Halbron : Dans toutes les bonnes librairies, ainsi qu’à la FNAC . Il est aussi très simple de commander en ligne directement sur notre site : www.bernest.at .

On peut également, si l’on y tient, commander sur Amazon.

 

 

Mes Premières Lectures : Souhaitez-vous rajouter quelque chose pour nos lecteurs ?

 

Bernadette Halbron : “La langue de l’Europe, c’est la traduction”, disait Umberto Eco. Pour Bernest, l’avenir de l’Europe, c’est le bilinguisme, qui permet, au-delà du simple apprentissage linguistique, d’entrer dans un autre mode de pensée et de culture, donc de s’ouvrir aux autres tout en s’enrichissant soi-même.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Bernadette Halbron : Mes Premières Lectures