Description logo pour referencement
   
Interview de Delphine Monteil des éditions de L’Etagère du bas
A la Une
auteure et illustratrice Inga Borg
éditrice Delphine Monteil
Pour lesboutchous

Rencontre avec Delphine Monteil, des éditions de L’Etagère du bas, pour parler de Plupp et des projets à venir !

Mes Premières Lectures : Bonjour, et merci de répondre à nos petites questions ! Pour commencer, pouvez-vous présenter un peu la maison d’édition pour nos lecteurs ? Quand et par qui a-t-elle été fondée ?


Delphine Monteil : Les Éditions de L’Étagère du bas ont été fondées en 2016 par mon associé (Fredrik Monteil) et moi-même, Delphine Monteil. C’est une maison d’édition spécialisée en littérature jeunesse, nous comptons publier des albums illustrés pour les enfants de 2 à 9 ans (environ).


Mes Premières Lectures : Quelles étaient les raisons pour cette création ? Et pourquoi choisir ce nom ?


Delphine Monteil : J’ai toujours travaillé dans l’édition et la littérature jeunesse est devenue une évidence pour moi ces dernières années. La naissance de mes enfants puis la création de mon blog L’Étagère du bas en 2015 m’ont permis de découvrir l’incroyable production des livres pour enfants. Je suis tombée dans un puits sans fond dans le bon sens du terme !


En ce qui concerne le nom de la maison, nous avons cherché très longtemps… Le nom de mon blog L’Étagère du bas était très présent dans nos esprits et impossible de le déloger ! De plus, j’ai eu beaucoup de compliments sur ce nom et j’ai accumulé un certain nombre de contacts dans le milieu de l’édition jeunesse via mon blog donc autant être reconnaissable ! Lorsque l’on débute, c’est important… Ce nom montre notre volonté de publier des livres à la hauteur des enfants, des livres qui s’adressent réellement à eux et qui ne les prennent pas pour des imbéciles. Bref, des ouvrages qui leur parlent et qu’ils auraient envie d’aller chercher dans leur étagère pour les lire et les relire.


Mes Premières Lectures : Quelle est la ligne éditoriale des éditions de L’Etagère du Bas ? Combien de titres pensez-vous publier chaque année ?


Delphine Monteil : Moi, j’aime assez l’idée qu’il n’y ait pas de ligne éditoriale définie. Je sais que ça peut faire bondir certains… mais je me reconnais là-dedans. Après, la ligne éditoriale se précisera peut-être au fil des publications. Le seul critère auquel je suis attachée est la forme, le genre : ma préférence va pour les albums illustrés. Pour moi qui accorde une grande importance au texte et qui suis aussi une grande amoureuse des images, l’album est un format idéal.


Dans les albums, il existe une grande liberté où tout est possible ! En 30 pages (en moyenne), on plonge dans une histoire qui est menée du début jusqu’à la fin. Les mots et les dessins peuvent se mêler de façons tellement différentes… Le résultat est un objet abouti auquel on peut revenir plusieurs fois, il y aura toujours des nouvelles choses à découvrir selon le nombre de lectures et les différents âges de l’enfant lecteur. Qu’il « lise » les images, qu’il écoute le texte que lui lit un adulte ou qu’il lise ensuite l’album tout seul… J’aime particulièrement les différents enjeux autour de l’album : tout d’abord, c’est un livre qui peut être choisi par l’adulte et/ou par l’enfant, l’enfant peut le lire seul ou non, un album peut être de différentes matières, tailles, avec ou sans texte, en couleurs ou en noir & blanc, plus ou moins explicite, etc. Je m’arrête là, mais la liste est longue… Il y a une diversité sur tous les plans qui en fait un objet d’une richesse incroyable !


Aux éditions de L’Étagère du bas, nous avons envie de proposer des livres beaux, intelligents, drôles… je crois que c’est là l’ambition de tout éditeur ! Plus sérieusement, au moment de sélectionner les projets, nous gardons en tête la responsabilité importante que nous avons en tant qu’éditeurs pour la jeunesse. En tant qu’adultes, nous savons combien les livres lus étant enfant sont gravés en nous et ont une résonance particulière. En lisant nos livres, nous souhaitons que les enfants s’évadent, rient, réfléchissent, s’ouvrent au monde, bref se fassent emporter… Si le temps semble se suspendre le temps de la lecture et que l’enfant dit « Oh, non, c’est déjà fini… » lorsque l’on referme le livre, c’est que le pari est gagné !


Et pour répondre à votre question, nous pensons publier environ 4 titres par an.


Mes Premières Lectures : Vous venez de sortir Plupp construit sa maison, de la Suédoise Inga Borg. Pouvez-vous nous raconter ce que ce petit personnage représente pour vous ?

 


Delphine Monteil : La maison d’édition est née de la volonté de faire connaître en France le personnage suédois Plupp que j’ai découvert grâce à mon mari suédois d’origine. Le petit Plupp a marqué son enfance et c’est une figure incontournable en Suède, il a fêté ses 60 ans en 2015 ! Je suis immédiatement tombée sous son charme car j’aime son allure, ses cheveux bleus (choix extrêmement moderne pour l’époque) et le flou qui l’entoure : qui est Plupp ? Une petite créature, un esprit de la forêt ? Plutôt masculin, le genre auquel il appartient n’est pas vraiment affirmé et il émane de lui une grande douceur dans laquelle tous les enfants (filles et garçons) peuvent se retrouver.


L’auteur et illustratrice Inga Borg a donné vie à un personnage très attachant : résolument positif et ayant l’esprit d’entreprise, Plupp vit beaucoup d’aventures entouré de ses amis dans les montagnes du Nord de la Suède. Accompagné de ses deux acolytes, Hermine le pessimiste et Lemming le positif, Plupp et ses copains forment un trio équilibré et vraiment sympathique.

 


Plupp rassemble et fédère les animaux qui gravitent autour de lui. Ceux qui se mangeraient en temps normal s’apaisent à son contact, d’ailleurs l’auteur fait dire à Plupp dans le texte : « Personne ne dévore personne quand je suis là ». Nous avons particulièrement aimé ce message pacifique avec une très légère pointe de « mystère » auquel les enfants sont aussi sensibles.


Les illustrations proposent de magnifiques paysages peints à l’aquarelle et une superbe galerie d’animaux. Le tout est apaisant et appelle au voyage… Entraide, construction, péripéties, bienveillance et dépaysement, tout est réuni pour offrir une belle histoire aux enfants.


Mes Premières Lectures : Avez-vous un ou deux coups de cœur en littérature de jeunesse à nous présenter ?


Delphine Monteil : J’en ai bien plus qu’un ou deux !

 

En véritable passionnée de littérature jeunesse, c’est un sujet dont je peux parler pendant des heures. Tous les livres que je préfère sont chroniqués sur mon blog. Mais, si je ne devais vous en citer que quelques-uns (le supplice !), je dirais le sublime Passion et Patience de Rémi Courgeon (éd. Milan), tous les albums de Tomi Ungerer publiés à l’école des loisirs et Le Secret de Jeanne d’Arnaud Alméras & Robin (Albin Michel Jeunesse) qui est le premier album que j’ai chroniqué sur mon blog et pour qui j’ai une tendresse particulière… Et pour finir, j’aime particulièrement le travail d’Iris de Moüy, auteur et illustratrice pour différentes maisons.


Mes Premières Lectures : Quels sont vos prochains projets ?


Delphine Monteil : Notre deuxième titre sortira à la fin du mois de mars. Il s’agit d’une création française, Le Cri de Zabou. C’est un livre cartonné pour les petits à partir de 2/3 ans écrit et illustré par Pauline de Tarragon, une toute jeune artiste très talentueuse ! Je ne vous en dis pas plus…


Ensuite, nous retrouverons Plupp au printemps pour un deuxième livre de ses aventures : Plupp fait un grand voyage. Suite à sa rencontre avec un grand oiseau, le courageux petit Plupp va se lancer dans un long périple pour récupérer quelque chose de précieux. Comme souvent chez Inga Borg, ce voyage sera l’occasion de rencontres et d’aventures ! La fin de l’histoire est inattendue et très attendrissante…


Mes Premières Lectures : Où pourrons-nous vous rencontrer dans un avenir proche ? (salons, rencontres, dédicaces d’auteurs, ...)


Delphine Monteil : Le premier atelier autour de Plupp aura lieu au Musée de la Chasse et de la Nature le samedi 28 janvier dans le cadre de la première édition du Salon « Lire la Nature ». Nous allons construire une petite cabane avec les enfants. Il y aura aussi un autre atelier Plupp au Musée de poche fin février. Puis, un troisième à la librairie du Chat Pitre au printemps mais la date n’est pas encore fixée…


Mes Premières Lectures : Merci de votre attention, souhaitez-vous rajouter quelque chose pour nos lecteurs ?


Delphine Monteil : Partez à la rencontre de Plupp et guettez l’arrivée de Zabou !

 

 

Merci Delphine pour vos réponses ! Notre chronique sur Plupp arrive très bientôt, et c’est un coup de coeur !

 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Delphine Monteil des éditions de L’Etagère du bas : Mes Premières Lectures