Description logo pour referencement
   
Interview de Jean-Laurent Del Socorro, pour le financement participatif Je suis Providence !
A la Une
Graphiste/Illustratrice Cindy Canévet
Direction d'ouvrage Christophe Thill
Maison d'édition Editions ActuSF
éditeur Jean-Laurent del Soccoro
Pour lesYabook

Rencontre avec les éditions ActuSF pour parler de leur ambitieux projet actuellement en financement participatif : Je suis Providence de S. T Joshi !

Yabook : Bonjour Jean-Laurent et merci de répondre à nos petites questions. Pouvez-vous tout d’abord vous présenter ainsi que votre structure pour nos lecteurs ?


Jean-Laurent Del Socorro : Bonjour, Je suis assistant aux éditions ActuSF, aux côtés de Jérôme Vincent et Marie Marquez. Je suis également auteur de deux romans de fantasy historique : Royaume de vent et de colères et Boudicca.

 


Les éditions Actusf sont spécialisées dans les littératures de l’imaginaire : science-fiction, fantasy, fantastique, steampunk… Nous publions depuis plus de dix ans des romans d’auteurs francophones (Audrey Alwett, Christophe Arleston, Karim Berrouka, Sylvie Lainé, Jeanne-A Debats,...) et anglo-saxons (George R.R. Martin, Nancy Kress,...) mais aussi des anthologies, des recueils de nouvelles… et des essais et des biographies comme c’est le cas pour le Je suis Providence de S. T Joshi.

Yabook : Vous lancez un financement participatif pour un projet ambitieux, l’édition et la traduction de Je suis Providence, la biographie de référence de H.P. Lovecraft par S.T Joshi. Comment est né ce projet ?


Jean-Laurent Del Socorro : Nous avons lancé en 2016 une campagne de financement participatif sur Ulule pour une monographie sur H. P Lovecraft regroupant des articles et des interviews inédites autour de l’auteur et de son œuvre. Au fur à mesure de notre avancée, nous découvrions d’une part, le champ immense – et souvent, encore inaccessible en français – sur H. P Lovecraft, et d’autre part, une référence de nombreuses fois citée par les spécialistes : Je suis Providence de S. T Joshi.


Après une longue réflexion nous nous sommes lancés dans ce projet fou de traduire ce texte monumental.  : Plus de 3 millions de signes en anglais soit 1 200 pages en 2 tomes.

 



 

Yabook : Le projet est très ambitieux avec effectivement plus de 3 millions de signes en anglais à traduire. Comment envisagez-vous cette tâche titanesque ? Quelle équipe de choc avez-vous réunit pour mener à bien ce projet ?


Jean-Laurent Del Socorro : La question de la traduction est au cœur du projet – et sa plus grosse difficulté. Après concertation et avis, nous avons décidé de monter un groupe de traducteurs, qui travaillerait sous la houlette d’un directeur d’ouvrage chargé de préparer le travail et d’harmoniser les textes.


C’est Christophe Thill, anthologiste, traducteur, codirecteur des éditions Malpertuis et grand spécialiste de H.P Lovecraft qui sera le directeur d’ouvrage de Je suis Providence. Il supervisera un groupe de traducteurs composé de Thomas Bauduret, Erwan Devos, Pierre-Paul Durastanti, Jacques Fuentealba, Hermine Hémon, Annaïg Houesnard, Maxime Le Dain, Arnaud Mousnier-Lompré et Florence Dolisi, qui vient de rejoindre l’aventure.

Yabook : Compte tenu du temps nécessaire de traduction et de relecture, quand envisagez-vous de sortir l’ouvrage ?


Jean-Laurent Del Socorro : L’idée était de ne pas avoir plusieurs années entre la campagne de financement et la sortie du livre. C’est pour cela que nous avons aussi opté pour un groupe de traducteurs plutôt qu’un seul.


La version française de Je suis Providence sortira en mars 2019, pendant le temps fort H. P Lovecraft des Indés de l’imaginaire. 

Yabook : Pourquoi proposer cet ouvrage en financement participatif ? Quels sont les moyens de vous aider dans votre projet ?


Jean-Laurent Del Socorro : Là encore, c’est un projet colossal, qui même à minima en termes de fabrication et d’impression, est extrêmement lourd à produire. Là encore, la traduction est le budget le plus élevé du projet. Pour une petite maison comme la nôtre, ce n’est pas possible d’avancer de tels coûts, ni de les assumer sans un coup de main au départ.


Soyons clair, même avec l’aide que nous apporte le financement participatif, le livre restera cher à réaliser pour notre maison d’édition, et nous comptons sur son succès en librairie !


Traduire Je suis Providence fait partie de ces projets d’éditions aussi passionnants que fous qu’un éditeur est super fier de porter… mais qui sont aussi d’énormes enjeux financiers ! Pour vous donner un ordre d’idée, on est dans une taille de projet du type de l’Exégèse de Philip K. Dick chez J’ai Lu, nouveaux Millénaires. Et nous, nous sommes une petite maison d’édition :) !.

 

 

Yabook : Quels paliers suivants restent à débloquer ?


Jean-Laurent Del Socorro : Ils sont nombreux. Nous arrivons petit à petit à celui des 16000 euros pour les couvertures à rabats.

  • 20 000 euros : Une meilleure rémunération des traducteurs et de l’équipe éditoriale
  • 25 000 euros : Un marquage à chaud des couvertures
  • 30 000 euros : Un marque page offert aux contributeurs
  • 35 000 euros : Un coffret pour accueillir les deux tomes


On espère aller aussi loin (et même plus !) et on a d’autres paliers en réserve, comme la couverture en hard back, par exemple…

Yabook : Ce financement participatif permet également de découvrir certaines de vos prochaines parutions, à savoir, Le Guide H.P. Lovecraft écrit par Christophe Thill (directeur de publication de la biographie) ainsi que Celle qui n’a pas peur de Cthulhu de Karim Berrouka. Pouvez-vous nous en dire plus sur ces deux ouvrages ?

 



 

Jean-Laurent Del Socorro : Nous voulions proposer aux contributeurs nos nouveautés à venir pour le mois Lovecraft de mars prochain. Nous aurons :


Le Guide H.P. Lovecraft de Christophe Thill. Cet ouvrage rejoint la gamme de nos guides à côté du steampunk, de l’uchronie, de Robert E. Howard. Le Guide H.P. Lovecraft se veut une porte d’entrée pour initier les lecteurs à Lovecraft et à son œuvre.


Celle qui n’a pas peur de Cthulhu de Karim Berrouka. Un roman très attendu après le carton du Club des punks contre l’apocalypse zombie. Mystère oblige, on en reste au teasing que nous avons dévoilé : "Ingrid se laisse embarquer dans une sombre histoire de pentacle. Sauf que ça la fait plutôt marrer (et elle aurait tort de se priver). Et qu’elle n’a pas peur de Cthulhu (là, par contre, elle devrait)."

Yabook : Le mot de la fin ?


Jean-Laurent Del Socorro : On remercie encore une fois tous ceux qui nous soutiennent sur cette aventure. Et pour qu’elle aille encore plus loin, il ne faut pas hésiter à partager l’info.


https://fr.ulule.com/biographie-lovecraft/
 

Et pour découvrir l’univers de Cindy Canévet, n’hésitez pas à la suivre sur Facebook !


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Jean-Laurent Del Socorro, pour le financement participatif Je suis Providence ! : Mes Premières Lectures