Description logo pour referencement
   
Interview de Laurence Faron, fondatrice et éditrice des éditions Talents Hauts
A la Une
éditrice Laurence Faron
Maison d'édition TALENTS HAUTS éditions
Pour les6 à 11 ans

On zoome notamment sur leur nouvelle collection Zazou !

Aujourd’hui rencontre avec Laurence Faron pour parler création de nouvelle collection, projets et édition ! Chouette !

 

Mes Premières Lectures : Bonjour Laurence, pourriez-vous tout d’abord présenter votre parcours et les éditions Talents Hauts pour nos lecteurs ?

Laurence Faron : J’ai appris le métier d’éditrice dans une maison d’édition scolaire. Dans ce secteur, l’éditeur-rice est amené-e à travailler sur l’image, le graphisme, la documentation, à gérer de grosses équipes d’auteur-es et doit tenir des plannings contraignants et des budgets importants. C’est donc, une très bonne « école de formation » comme on dit. Mais la place laissée à la création et l’imagination est évidemment moins grande qu’en littérature de jeunesse, et c’est ce que j’ai ajouté à mon savoir-faire lorsque j’ai créé Talents Hauts en 2005.


Talents Hauts s’est fait, à juste titre je crois, la réputation d’une maison d’édition attentive aux discriminations de tous ordres, notamment sexistes. Nous publions une vingtaine de livres par an : des albums pour les petits, des romans juniors et des romans pour ados ; des livres qui bousculent les idées reçues, souvent avec humour. Voyez par exemple Blanche-Neige et les 77 nains qui vient de paraître, un modèle d’impertinence et d’humour mais aussi d’engagement pour une société plus égalitaire. En faisant une caricature du conte et de cette pauvre Blanche-Neige, ici chargée de 77 nains, et donc de 77 pique-niques, 77 histoires du soir et 77 barbes à toiletter chaque matin, on dit beaucoup de choses sur le partage des tâches domestiques. En riant !

 



Vous venez de lancer la collection Zazou, pourriez-vous nous la présenter un peu ? Quelle est sa ligne éditoriale ?

L’idée est d’attirer vers la lecture des « petits lecteurs » (au sens des statistiques de temps consacré aux activités culturelles) sans les dévaloriser à leurs propres yeux. D’où le slogan de la collection en forme de clin d’œil aux adultes : « La formule magique pour les 8-12 ans ». Et, là encore, quelle meilleure recette que l’humour pour réussir ce pari ?

 

Mais, pour autant, Zazou est une collection de Talents Hauts, pas question donc de publier des textes seulement drôles mais un peu creux et sans propos. Donc Zazou, ce sont des histoires gaies, drôles, contemporaines, comme Les petites filles top-modèles de Clémentine Beauvais que nous rééditerons au mois de mai, mais qui portent un regard critique sur notre monde inégalitaire.

Comment se passe la création d’une nouvelle collection ?

Il y a plusieurs cas de figure. Dans le cas de Zazou, nous sommes vraiment parties du besoin des lecteurs et lectrices, de celles et ceux que nous rencontrons dans les salons du livre et qui vont directement à la fin du livre pour voir « le nombre de pages » et tordent le nez parce que « c’est écrit petit ». Nous voulions répondre à leur envie de lire vite, court et en riant, sans se le faire « reprocher par papa et maman, ni par la maîtresse ». Pour que ça marche, il fallait que les textes soient de qualité, la fabrication soignée, les illustrations pétillantes, d’où ces couvertures colorées, vitaminées.
 
A partir de quel âge la conseillez-vous ?

On dit 8-12 ans. Pourquoi une fourchette si large ? Parce que c’est un âge où les disparités quant aux capacités de lecture sont énormes. Pour certains lecteurs-rices, 128 pages, avec un texte assez aéré, des illustrations, ce sera trop court et trop facile mais il faut penser aussi aux autres, nombreux, qui ont besoin de textes courts, prenants, qui ne soient pas pour autant des livres de bébés.

Esther & Mandragore est-il le premier tome d’une série ?

Oui, Sophie Dieuaide s’est prise d’affection pour ses personnages, elle n’avait pas prévu d’en faire une héroïne récurrente, mais Esther n’est vraiment pas comme les autres sorcières : d’abord, elle vient d’un autre monde, un matriarcat choisi d’où les sorciers (mâles donc) furent bannis en des temps immémoriaux, sans doute après avoir vraiment abusé de leur pouvoir…

 

Ensuite, elle est tellement attachante, tellement proche des jeunes, curieuse, désobéissante, impertinente, mais généreuse et enthousiaste. Marie-Pierre Oddoux, l’illustratrice en a fait une délicieuse petite chipie. Et puis, elle a un chat qui parle et rouspète ! Et c’est lui, Mandragore, qui rend la série irrésistible. Alors bien sûr, oui, nous voulons une suite et Sophie est en train de l’écrire !

 

A quel rythme sortiront les prochains titres de la collection ?

Au rythme des auteur-es ! Je publie des livres, pas des produits, ce qui contraint parfois à attendre le bon manuscrit, souvent à en refuser. Le souci du rythme de parution ne doit jamais primer sur la qualité des textes. Tant que je ne reçois pas LE manuscrit en ligne avec la collection, à la hauteur de ses exigences, je « n’alimente » pas. Tant pis ! 

Souhaitez-vous rajouter quelque chose pour nos lecteurs ?

J’aimerais m’adresser aux parents (et aux grands-parents) : laissez vos enfants choisir leurs lectures ! D’abord parce qu’ils savent souvent mieux que vous ce qui peut leur plaire, dans ce domaine comme dans d’autres, parce qu’ils savent mieux que vous décoder un titre, une couverture, l’air du temps. Ensuite parce que, en se trompant parfois, ils formeront leur goût. Enfin parce que, à choisir à leur place, vous leur dites que la lecture, c’est un truc d’adultes, donc d’obligations : rien de tel pour tuer l’envie de lire. Ne préjugez pas de leurs forces non plus. Il vaut parfois mieux qu’ils lisent un livre qui vous paraît facile, « pas de leur âge », mais qu’ils y prennent plaisir et confiance. En revanche, soyez intransigeants sur la qualité des textes, faites la chasse à la médiocrité, au voyeurisme, au mauvais goût peut-être (c’est plus discutable). Et pour cela, je lance une suggestion : lisez les livres de vos enfants !

 

Merci Laurence pour toutes vos réponses !

 

Et n’hésitez pas à découvrir notre avis sur Esther et Mandragore !
 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Laurence Faron, fondatrice et éditrice des éditions Talents Hauts : Mes Premières Lectures