Description logo pour referencement
   
Interview de Louise Revoyre et Sylvain Lignac pour leur série Les avatars de Gaspard
A la Une
auteur Sylvain Lignac
auteur Louise Revoyre
Pour les6 à 11 ans

A la découverte des créateurs de la série de romans d’aventure Les Avatars de Gaspard parue aux éditions Scrinéo !

Pourriez-vous vous présenter aux lecteurs de Mes Premières Lectures ?

Louise Revoyre : C’est d’abord au cinéma que j’ai commencé, à 18 ans . J’étais, et je suis toujours, très attirée par l’image, le cadre, la lumière. Je faisais alors beaucoup de photo, puis je me suis formée aux métiers du cinéma en travaillant sur les plateaux de tournage : des courts-métrages où il fallait être un peu "femme-orchestre", des long-métrages avec des tâches beaucoup plus précises. Je me suis professionnalisée petit à petit, comme assistante réalisation, d’abord, puis dans le montage.
Mais c’était l’envie d’écriture qui m’avait emmené là et qui remontait à bien plus tôt.
Alors j’ai vite compris que même si l’image me plaisait, je voulais surtout raconter des histoires. A 30 ans, je suis retournée à l’école, au CEEA (Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle) pour apprendre le métier de scénariste.
Après deux ans de formation intensive et très enrichissante, j’ai commencé à écrire pour la télévision avec des projets de dessins animés, des scénarios de séries policières ou des comédies).
Et puis Gaspard est né. Et j’ai adoré cette nouvelle manière (pour moi !) de raconter des histoires.

Sylvain Lignac : Mon parcours est très varié. J’ai commencé par faire quatre ans d’études de droit, puis un Master 2 dans un Institut d’Administration d’Entreprises (IAE). Ensuite, je suis resté pendant quatre ans dans la grande distribution, puis je suis parti à Paris pour travailler dans l’industrie automobile - pendant huit ans - et j’ai été successivement chef du personnel d’une usine, puis chef de produits marketing et enfin responsable des missions confidentielles du groupe PSA. Dans le même temps, j’ai fait les cours Florent et je me suis mis à écrire des nouvelles et des scénarii. De plus en plus attiré par l’écriture, j’ai fait une formation de trois mois au CEEA (Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle) pour apprendre le métier de directeur littéraire et me perfectionner dans l’écriture de scénario. Ensuite, j’ai suivi un atelier d’écriture d’un an avec Yves Lavandier, réalisateur et auteur de La dramaturgie. Enfin, j’ai suivi une formation en sous-titrage pour sourds et malentendants et en audiodescription à l’INA (Institut National de l’Audiovisuel) et je partage aujourd’hui mon temps entre l’écriture de projets pour la TV, Les avatars de Gaspard, et le sous-titrage.
J’ai aussi deux enfants, un de dix ans, Justin et un de cinq ans, Abel, et je passe beaucoup de temps avec eux, pour jouer, faire du sport et leur lire des histoires.

 
Qui êtes-vous l’un pour l’autre dans la vraie vie ?

Louise Revoyre :
Sylvain et moi, on est des camarades d’écriture. Et c’est presque exactement comme des camarades de jeux.
On s’est rencontré d’abord autour d’un projet de série pour la télévision, et l’alchimie a fonctionné. Depuis, nous développons beaucoup de projets ensemble, nous nous complétons et avons le plus souvent les mêmes envies d’histoires...

 
Comment vous est venue l’idée de la série Les avatars de Gaspard ?

Louise Revoyre : Les avatars de Gaspard est venu d’un projet de film, qui s’est transformé, de discussions en écritures. C’est vraiment l’idée du changement de personnalité qui nous a guidé au début. Ça et le "super pouvoir" qui nous amusait tous les deux.
Mais nous avions envie également de parler de la vraie vie des enfants et des adolescents d’aujourd’hui, c’est pourquoi les aventures de Gaspard et de ses amis se déroulent dans un univers très réaliste : ils ont des enquêtes à mener, des énigmes à résoudre, mais ils restent des collégiens comme les autres, avec des heures de cours, des parents qui ignorent tout de leurs aventures, et une liberté de mouvement toute relative. Ce n’est pas parce que Gaspard a un pouvoir magique que le trio peut faire n’importe quoi !


 Comment se déroule l’écriture d’un roman à quatre mains pour vous ?

Louise Revoyre : Ça étonne toujours beaucoup les lecteurs de voir deux noms sur la couverture d’un roman, mais il faut dire que nous venons tout deux de l’écriture de scénario où cette pratique de co-écriture est le plus souvent la règle. Et comme nous avions déjà cette habitude, passer à l’écriture d’un roman à quatre mains nous a semblé tout naturel.


 
Avez-vous pensé à des romans jeunesse en particulier quand vous avez écrit les livres de la série ?
 
Louise Revoyre : Pour Gaspard, nous commençons par beaucoup parler ensemble : c’est comme ça que nous inventons l’histoire, les personnages et les grands moments de leurs aventures.
Ensuite, on repart chacun chez soi et on écrit chacun son tour en gardant en tête la trame que l’on a déterminée, mais en se permettant une certaine liberté. Ces étapes d’écritures sont évidemment ponctuées de nombreux coups de fil, échanges de mails et discussions nouvelles à la table d’un bistrot.
Chacun met son grain de sel dans ce qu’a fait l’autre auparavant, ce qui permet d’avoir un style uniforme et vivant.

Alors évidemment, on écrit avec tous les livres qu’on a lu, jeune ou moins jeune, mais je n’ai personnellement pas pensé à des romans précis. A des sensations, oui, à mes souvenirs de jeune lectrice et à mes plaisirs et envies d’alors, tout ça oui. Mais pas de titre en particulier.

Sylvain Lignac : Pour ma part, j’ai pensé aux romans que je lisais quand j’étais enfant, du Club des Cinq en passant par Fantômette, Les six compagnons… J’avais envie d’un héros qui parte dans des enquêtes extraordinaires, j’avais aussi envie de parler de l’amitié, le tout dans un univers réaliste. 


Combien de temps vous prend en moyenne la réalisation complète d’un livre de la série ?

Louise Revoyre : Pour écrire un Gaspard, je dirais qu’il nous faut entre 3 et 4 mois, entre la première idée et les dernières retouches du manuscrit. Le fait d’écrire à deux permet je pense d’avoir peut-être plus d’énergie et de surmonter plus facilement les obstacles qui surgissent parfois dans le travail.
 


Avez-vous eu à démarcher beaucoup d’éditeurs avant d’être publiés chez Scrinéo ?


Louise Revoyre : C’est notre agent qui nous a envoyé chez Jean-Paul Arif, éditeur de Scrinéo, et la rencontre a tout de suite été fructueuse. Nous n’avions pas encore écrit le premier roman mais nous en avions une idée assez précise. Comme Scrinéo s’est tout de suite montré intéressé, ils ont été les premiers lecteurs du manuscrit et ça a été le début réel de Gaspard !

 


Combien de tomes avez-vous prévu pour cette série ?

Louise Revoyre : Nous espérons tout deux que Gaspard et ses amis auront la vie la plus longue possible. Pour l’instant, nous avons écrit trois histoires, qui peuvent d’ailleurs se lire indépendamment les une des autres. Il s’agit à chaque fois d’une aventure différente qui se termine à la fin du roman. Bien sûr, dans chaque histoire, Gaspard découvre son pouvoir de manière différente, il en expérimente les avantages et les limites, il le connait de mieux en mieux, mais il n’est nul besoin de commencer par un roman plutôt que par un autre. C’est important pour nous, que le lecteur puisse être libre dans sa lecture, et qu’il puisse entrer dans l’univers de Gaspard par la porte qui lui plait le plus.
Nous avons encore, en tout cas, une multitude d’aventures à lui faire vivre. Tant que les lecteurs seront au rendez vous, nous continueront !

 
Quels sont vos projets à venir ?
 
Louise Revoyre : Nous avons bien sûr d’autres envies, d’autres projets, mais il est encore trop tôt pour en parler.

Sylvain Lignac : Nous avons des projets d’écriture pour la TV - nous adorerions que Gaspard passe un jour à l’écran – et d’autres projets littéraires, toujours ensemble !


Pouvez-vous nous donner votre top 3 en lectures jeunesse ?

Louise Revoyre : Mon top 3 en jeunesse ? C’est une question très difficile... il y a tellement de livres enthousiasmants ! Je ne peux pas ne pas citer Roald Dahl, qui m’a accompagné toute mon enfance, mais il y a bien sûr aussi Harry Potter. Et puis si, tiens, des livres que j’aurais adorés découvrir enfant, ce sont ceux de Marie Desplechin Verte en particulier, dont j’aime énormément le ton, l’humour, et l’histoire !

Sylvain Lignac : Le livre de la jungle, Robinson Crusoé, La planète des singes.
Et je lis aussi à mon fils de 5 ans les histoires de mon confrère Gérard Lecas, FBI animaux disparus.

 
Où pourrons-nous vous rencontrer bientôt ? (salons, rencontres, dédicaces...)


Dans les semaines à venir, nous serons :

 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Louise Revoyre et Sylvain Lignac pour leur série Les avatars de Gaspard : Mes Premières Lectures