Description logo pour referencement
   
Interview de Philippe Nessmann
A la Une
Maison d'édition FLAMMARION éditions
auteur Philippe Nessmann
Pour les6 à 11 ans

Rencontre avec Philippe Nessmann pour parler de son dernier ouvrage, hommage délicat aux victimes du terrorisme et de la barbarie

Mes Premières Lectures : Bonjour Philippe et merci de répondre à nos petites questions ! Pour commencer pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?


Philippe Nessman : Je m’appelle Philippe Nessmann et j’écris des livres pour la jeunesse depuis une quinzaine d’années. Avant cela, mon parcours scolaire et professionnel a été plutôt biscornu… Enfant, je ne savais pas ce que je voudrais faire « quand je serais grand ». Comme j’étais bon en maths et en sciences, j’ai fait une école d’ingénieur, mais ce n’était pas mon truc. J’ai alors eu envie d’écrire et j’ai repris des études, littéraires celles-là : j’ai passé une licence puis une maîtrise d’histoire de l’art. J’ai effectué mes premiers pas dans l’écriture à Science et Vie Junior, où j’écrivais aussi bien des articles scientifiques qu’historiques. Un peu plus tard, lorsque j’ai mis un pied dans l’édition, je suis resté fidèle à mes premières amours : les sciences (j’ai créé et dirigé la collection Kezako pour les éditions Mango), l’art (j’ai écrit plusieurs livres pour les éditions Palette…) et l’histoire (je suis l’auteur des onze romans historiques des collections Découvreurs du Monde et Héroïnes de l’Histoire, chez Flammarion Jeunesse).


Mes Premières Lectures : Vous venez de publier un très bel ouvrage, poétique et émouvant, aux éditions Flammarion Jeunesse. Tristement d’actualité, il rend hommage aux victimes du terrorisme et de la barbarie. Il est également dédié à Ariane, l’une des victimes du Bataclan. Pouvez-vous nous parler de votre démarche pour l’écriture de ce conte ? Comment en avez-vous eu l’idée ?

 


Philippe Nessman : Ce texte ne ressemble pas à ceux que j’ai publiés précédemment. Pour la première fois depuis que je suis auteur, je n’ai pas écrit un livre par envie, ou parce que c’était une commande, mais par besoin. Après les attentats du 13 novembre 2015, j’ai ressenti le besoin d’agir, de « faire quelque chose », pour reprendre les mots de Lucie Aubrac au moment d’entrer en Résistance. Je voulais tenter de dire l’indicible, d’expliquer à mes enfants l’inexplicable.

 

L’idée d’utiliser les roses pour parler du terrorisme m’est venue en lisant les journaux. Le parcours de l’une des victimes m’a particulièrement touché : Ariane Theiller avait 24 ans lorsqu’elle a été assassinée au Bataclan. Je ne la connaissais pas personnellement, et pourtant je me sentais proche d’elle. D’une part, parce qu’elle aimait les livres et avait fait un stage chez Flammarion Jeunesse. D’autre part, parce qu’au moment de son décès, elle travaillait pour Rustica, une revue de jardinage pour laquelle travaille mon frère. Lorsque le site de Rustica a annoncé le décès d’Ariane, un internaute a suggéré de créer une nouvelle rose et de la baptiser Ariane. L’idée m’a plu.

 

Et comme je ne suis pas jardinier mais écrivain, j’ai imaginé ce conte où le fanatisme mène à la tyrannie et le salut vient de la diversité.


Mes Premières Lectures : Que voulez-vous dire aux enfants et parents qui nous lisent ?


Philippe Nessman : Si Le Village aux Mille Roses peut permettre aux jeunes et aux moins jeunes de réfléchir sur la différence, la tolérance ou encore la fraternité, alors ce livre aura été utile.


Mes Premières Lectures : Avez-vous de nouveaux projets de romans ou de contes ?


Philippe Nessman : Les auteurs sont un peu comme des cuisiniers qui préparent plusieurs plats à la fois, certains devant être dégustés le soir même, d’autres dans plusieurs mois voire plusieurs années. Mon prochain livre est prêt à être servi : il s’appelle L’Art de zéro à l’infini et paraîtra fin novembre 2016 chez Palette : ce sont des anecdotes amusantes et chiffrées sur l’art.

 

Concernant mes autres projets, certains sont déjà en train de mijoter ; pour d’autres, je n’en suis encore qu’à l’étape de la recherche des ingrédients. Il est bien trop tôt pour en parler !


Mes Premières Lectures : Où pourrons-nous vous rencontrer dans un avenir proche ? (salon, rencontres, dédicace d’auteurs, ...)


Philippe Nessman : Je serai les 26 et 27 novembre 2016 au Salon du Livre Historique de Versailles puis le premier week-end de décembre au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil. Au plaisir de vous y rencontrer !

Merci pour cette belle lecture. Nous aimons tout particulièrement la mise en page sobre qui accompagne à merveille le texte. C’est un très bel objet, au beau message d’espoir. Vous pouvez découvrir notre chronique de l’ouvrage ici

 


 

Textes de Philippe NESSMANN et illustrations de Romain Dumas extraits de Le village aux mille roses © Flammarion Jeunesse, 2016


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Philippe Nessmann : Mes Premières Lectures