Description logo pour referencement
   
Interview de Sophie Humann
A la Une
auteur Sophie Humann
Maison d'édition GULF STREAM éditions
Parution2016-10-00
Pour les6 à 11 ans

Aujourd’hui rencontre avec Sophie Humann pour parler de sa nouvelle série jeunesse : Les Compagnons de la Cigogne !

Mes Premières Lectures : Bonjour Sophie, et merci de répondre à nos petites questions ! Pour commencer, pourriez-vous tout d’abord vous présenter un peu pour nos lecteurs ?


Sophie Humann : Et bien, j’ai les cheveux châtains, je suis moyenne de taille, déjà un peu vieille, mais pas trop, comme m’a dit un enfant… Je vis à Paris mais j’aime l’odeur de la terre quand je jardine à l’automne, et celle des sous-bois au mois d’avril. J’ai étudié l’Allemand, l’Anglais, quelques bribes de Russe et des fragments du droit européen avant de devenir journaliste dans la presse écrite puis, plus tard, auteur jeunesse. J’ai écrit des documentaires, des albums, des récits et des romans historiques, surtout pour les enfants de 8 à 12 ans.


Mes Premières Lectures : Vous venez de sortir le premier tome d’une série jeunesse : Les Compagnons de la Cigogne, publié chez Gulf Stream. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce premier tome (Le Lac des Damnés) et nous présenter vos héros, Gaspard, Basile et Margot ?

 


Sophie Humann : Que vous dire ? Il se passe à Strasbourg, en 1825, en pleine période romantique, à l’ombre de la cathédrale. On y croise un ancien soldat de Napoléon qui garde un bric à brac de vieilleries, un voisin qui travaille dans une manufacture de tabacs, une veille femme maigre et sinistre. Est-ce un polar historique ? Un récit d’aventure ? Un roman d’amitié ? Je ne sais pas.

 

C’est une histoire. Le narrateur, Gaspard, a douze ans, il aime dessiner et réfléchir, il cherche un lac souterrain et il cherche à grandir. Souvent, il doute. Son ami Basile, c’est le gars costaud, blond, un peu rouge, courageux, mais qui a ses failles, lui aussi. Quant à Margot, la sœur de Basile, elle a un nez épatée, elle est assez énervante, comme fille, mais elle a du cœur, comme les deux autres.


Mes Premières Lectures : À partir de quel âge conseillez-vous cette série ?


Sophie Humann : Ah, l’âge des lecteurs ! Mettons neuf ans…


Mes Premières Lectures : Pourquoi avoir choisi Strasbourg comme point de départ de cette histoire ? Connaissez-vous bien la ville ?


Sophie Humann : J’aime Strasbourg et l’Alsace dont ma famille est originaire. Je connais la ville mais je n’y habite pas. J’avais pourtant envie de situer une de mes histoires en Alsace, pour y vivre en pensée quelque temps et j’avais aussi envie de me promener dans cette époque si riche du début du XIXe siècle où l’on a commencé à s’intéresser aux ruines, aux traditions populaires, aux légendes…


J’en ai parlé avec Paola Grieco, chez Gulfstream, qui m’a fait confiance. Nous sommes parties sur l’idée d’une série de trois histoires. J’ai eu l’occasion de rencontrer les équipes de l’Œuvre Notre Dame qui entretiennent la cathédrale et d’écrire un article sur eux. Ils m’ont rappelé cette légende de lac souterrain dont j’avais déjà entendu parler. Cela a été le point de départ du tome 1 de la série « Le Lac des Damnés ». J’ai travaillé sur des plans d’époque de la ville, à partir d’un guide du Bas-Rhin qui datait de la même année. J’ai fait des recherches également sur le site Archiwiki que les strasbourgeois alimentent régulièrement.


Mes Premières Lectures : Comment se passe l’illustration de vos ouvrages, connaissez-vous les illustrateurs ?


Sophie Humann : Généralement, l’éditeur choisit l’illustrateur. C’est l’équipe de Gulfstream qui a donc contacté Raphaël Beuchot. Mais, en l’occurrence, j’ai tout de suite été séduite par ses dessins. Ses cabochons noir et blanc dynamisent le texte et rajoutent de l’humour.

 

 

Mes Premières Lectures : Vous réalisez également des interventions et des ateliers d’écriture dans les écoles, c’est important pour vous cette transmission, cet échange ?


Sophie Humann : C’est indissociable maintenant pour moi de mon travail d’auteur. Je mène des projets d’écriture avec des enseignants depuis cinq ans maintenant et j’ai suivi une formation approfondie à la conduite d’ateliers chez Aleph-Ecriture, à Paris pour apprendre ce nouveau métier. Ecrire soi-même est une chose, aider les autres à écrire, c’est très différent.


Mes Premières Lectures : Quels sont vos projets à venir ?


Sophie Humann : Quelques beaux sujets d’articles autour des artisans, des restaurations d’œuvre d’art, des villes, pour la presse écrite.


Accompagner la classe de de 6è « Patrimoine » du collège Montesquieu-Sainte marie du Havre, qui va écrire l’histoire du port de sa ville.


Réfléchir avec des classes de 3e d’Yvetot sur l’avenir de leur quartier.


Ecrire le tome 3 des « Compagnons de la Cigogne », et un nouveau journal pour la collection « Mon Histoire », chez Gallimard jeunesse.


Mes Premières Lectures : Où pourrons-nous vous rencontrer prochainement ? (salon, rencontres, dédicace d’auteurs, …)


Sophie Humann : Je serai au salon du livre de Colmar les 26 et 27 novembre, et sans doute dans quelques librairies alsaciennes en décembre.
 

Merci Sophie ! Et n’oubliez pas que vous avez jusqu’au 1 Novembre 2016 pour tenter de gagner le premier tome de cette série ! Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter :


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Sophie Humann : Mes Premières Lectures