Description logo pour referencement
   
Interview de Tatiana Domas
A la Une
illustratrice Tatiana Domas
Pour les6 à 11 ans

Rencontre avec Tatiana Domas !

Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de Mes Premières lectures ?

Je suis illustratrice depuis une bonne dizaine d’années et je suis tombée très jeune dans le chaudron magique !
Toute petite, j’imaginais déjà des histoires, je dessinais dans les marges de cahiers et je bricolais avec des matériaux de récupération.

Formée aux Beaux-arts de St Etienne et à l’école Emile Cohl, c’est là que j’ai commencé à griffonner des sorcières et autres petites créatures... Et puis c’est la rencontre avec Denis Pierre Filippi (scénariste BD) qui m’a donné l’envie de faire de la bande dessinée.
J’ai eu un parcours un peu chaotique. J’avançais toujours avec détermination mais comme sur un fil. C’est un vrai métier d’équilibriste...

Je suis passée par différents domaines (infographie, jeu vidéo, dessin textile, caricature dans l’événementiel ... et même factrice !) pour aboutir à la publication d’albums dans la presse et l’édition.

Je dessine toujours beaucoup (j’ai rempli pas mal de carnets de croquis.). La maturation du style se fait tout en progression. Et ce n’est pas fini ! Cette recherche se poursuit, j’ai encore d’autres envies...
Je vais à la rencontre de l’univers d’un auteur et je trouve cette démarche très enrichissante. Il arrive aussi que j’esquisse des personnages et qu’un auteur souhaite écrire à partir de mes dessins.


Quels ouvrages destinés à la jeunesse avez-vous faits ?

La première BD : Téo, le jardin de grand-mère (DP Filippi - Delcourt jeunesse - 2000). C’est une série BD publiée aux éditions Delcourt et scénarisée par Denis-Pierre Filippi (2 tomes parus : Le jardin de Grand-mère en 2000 et La rivière empoisonnée en 2005).

Téo est un enfant de 8 ans, devenu orphelin et muet à la disparition des ses parents. Il est recueilli chez une grand-mère un peu ’sorcière’ qui va l’élever et lui redonner le goût de vivre. Son histoire nous rappelle les moments joyeux et tendres de l’enfance qui peut s’opposer à la dureté d’une certaine réalité.
J’ai eu de nombreux retours très positifs après la parution des deux ouvrages BD (Prix Tibet au salon du livre de Troyes en 2001 - publication en Corée en 2001) et encore aujourd’hui, on vient me demander la suite (10 ans après !)

J’ai beaucoup collaboré avec les éditions Petit à petit, en illustrant des collectifs BD Contes et légendes des pays celtes en BD (2009) et Contes asiatiques en BD (2008) et en réalisant avec Albern (scénario) la BD jeunesse Le secret des lutins (2008 – soutien du CNL – Prix du FestiBD de Moulins en 2009)

Parallèlement, j’ai illustré des romans jeunesse (Bayard, Rageot, Magnard, le Jasmin...) et des pages BD pour la presse (Erel, Lyon Mag, Bayard, Glénat, Jungle, Spirou...)


Pouvez-vous nous parler en particulier de votre série La sorcière Miralda ? Il semblerait que vous l’ayez créé avec un membre de votre famille, de qui s’agit-il ?

La sorcière Miralda vit seule, en plein centre de Paris. Un peu distraite, elle oublie très souvent ses formules magiques. Soutenue par les animaux de son quartier, les 3 Cosmochats, Mr Taupe extralucide, l’araignée tisseuse de lien magique, la sorcière est une ’bonne fée de l’environnement’...

Le secret de fabrication : deux sœurs très complices !

Avec ma sœur, nous avons imaginé cet univers avec un immense plaisir et de bonnes parties de rigolade et de fil en aiguille, l’accueil très favorable des familles sur la première histoire nous a donné envie de poursuivre.

Le personnage de la sorcière Miralda est apparu aux éditions les Portes du monde avec un premier album souple (2003 - Coup de coeur Fnac de Lyon et Vélizy) ou la dimension écocitoyenne était déjà lancée … Et puis, c’est aux éditions ’Fourmilière BD’ que la série a pu se développer.


Pour découvrir des extraits : http://www.lafourmilierebd.org


Combien de tomes au total avez-vous prévu ?


Trois albums sont déjà parus :

  • On ne chassera pas Miralda ! (2009).
  • Miralda - La rivière aux mille couleurs (2010)
  • Miralda, pagaille dans le ciel ! (2012)

Une nouvelle aventure est en préparation... et nous avons prévu de réaliser une dizaine d’albums autour du personnage de Miralda.
L’idée est de s’appuyer sur des thèmes très actuels comme la biodiversité, la recherche de nouvelles énergies , le développement durable...


Comment procédez-vous pour la réalisation de la bd ?

La technique que j’emploie pour réaliser les illustration de ’Miralda’ est la peinture acrylique. J’aime aussi beaucoup l’aquarelle, les pastels et le crayon.

Je reste attachée aux techniques traditionnelles. J’aime beaucoup le travail de matière et de mise en couleurs sur le papier. C’est un rapport immédiat, un contact dont je ne peux me passer.
L’outil informatique est formidable pour retoucher des compositions, agrandir ou réduire certains éléments, pousser plus loin le détail..


J’aime savoir que je peux consacrer du temps, dessiner ou peindre sans interruption, dans le calme ou en musique... Toute la journée, parfois jusque tard dans la nuit. De la passion, de la patience, de la pratique... et surtout de la persévérance ! Mon métier me passionne et même s’il est assez exigent, je travaille tous les jours pour garder un certain rythme et en même temps, je m’amuse tous les jours...

J’aime assez me surprendre et me lancer de nouveaux défis. Aucune place pour la routine !

Depuis quelques années, je suis ’accompagnée’ et soutenue dans ma création. Nous sommes en atelier ’virtuel’ avec des collègues dessinateurs. Nous nous sommes réunis il y a 2 ou 3 ans et nous l’avons nommé ’l’atelier Gribouille’ et ceci a été possible grâce à l’évolution des nouvelles technologies (internet).

Nous vivons assez loin les uns des autres mais nous nous retrouvons à dessiner ensemble autour d’un bon café (il ne manque plus que la téléportation du café via internet...)


Quelles ont étés vos sources d’inspiration pour cette série ?

Enfant j’ai été sensible à l’univers de Pierre Gripari (contes de la rue Broca), à la fantaisie de Pef et Corentin et aux très bonnes pages BD de Tom-Tom et Nana... qu’ont attendait impatiemment dans chaque revue ’J’aime Lire’ ! Merci aux auteurs, Bernadette Després, Jacqueline Cohen et Evelyne Reberg !

J’entretiens mon imaginaire avec ce que je vis au quotidien, mes rencontres avec les gens, les livres, les voyages, les reportages ...

En peinture, ma préférence va vers l’école de Pont-Aven et les peintres fauvistes (Gauguin, Monet, Van Dongen...) et j’aime la recherche de lumière du peintre américain (Hopper), la touche et la vitalité de Frédéric Rémington et de Norman Rockwell.

Dans la bande dessinée, certains auteurs m’impressionnent, notamment André Franquin, Régis Loisel, Jean-Pierre Gibrat et Béatrice Tillier, Michel Plessix, Loïc Joannigot, Hergé et Peyo...
J’apprécie aussi beaucoup l’univers des illustrateurs René Follet, Pierre Joubert, Peter Madsen. et d’autres encore !

En cinéma d’animation, je suis très sensible aux vieux films de Disney, à l’univers de Myazaki et parmi les derniers films de Pixar... ’Rebelle’ !

 

Avez-vous d’autres projets en cours actuellement ? Quelle sera votre actualité future ? (salons, futures parution, etc.)

Aux éditions Gisserot, nous avons démarré une petite série jeunesse sur le monde médiéval Cybelle, la petite princesse (Texte : Blanche Le Bel)) Ces ouvrages sont destinés aux enfants dès l’âge de 3 ans :

  • Cybelle et les sorcières (mai 2013)
  • Cybelle et le monstre du château (mai 2013)

 

Mon actualité BD est le Royaume d’Estompe. Cette nouvelle bande dessinée est parue en 2012, aux éditions Akiléos.
A travers cette histoire fantastique, Jean-Christophe Deveney (scénariste), nous entraine dans des contrées lointaines, à la frontière du réel :

’Noémie, 12 ans, est happée dans le monde des rêves grâce à un pouvoir que vient de lui léguer son grand-père. La fillette est en lien avec le Rêveur et part pour une quête étrange dans les profondeurs du Royaume . Avec ses compagnons de fortune, Mr Piggs et le Chevalier Mulhot, elle va vivre maintes péripéties pour retrouver la trace de l’inquiétante Estompe....’

Pour découvrir et feuilleter un quelques pages en ligne : http://www.digibidi.com/comics/le-royaume-destompe

J’ai aussi réalisé la colorisation de la bande dessinée Quelques écorces d’oranges amères, une vie de saint-Benoît Labre qui vient de paraître aux Editions de L’Emmanuel (Scénario : Christophe Hadevis et Dessin : Erwan Le Saëc).

Je prépare actuellement une nouvelle bande dessinée qui m’enchante et qui s’intitule Clarisse et l’horloge galactique, avec Jean-Blaise Djian au scénario. Une parution est prévue pour 2014...

Et j’ai aussi d’autres projets dans mes cartons, avec Monique Ott-Uderzo et Thierry Bonneyrat, sans oublier mon ami Christophe Cazenove !

 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Tatiana Domas : Mes Premières Lectures