Description logo pour referencement
   
Interview de Tibo Bérard pour le lancement de sa nouvelle collection Pépix
A la Une
Pour les6 à 11 ans

Directeur de la toute nouvelle née collection Pépix, Tibo Bérard nous parle des nouveautés qui viennent de lancer la collection, mais également de celles qui l’étofferont en septembre !

Bonjour Tibo, pourriez-vous nous présenter votre dernier-né, Pépix ?

 

La collection Pépix peut se résumer en trois mots : humour, aventure et irrévérence. Elle ne publie que des auteurs français et s’adresse à des lecteurs âgés entre 8 et 12 ans environ.
 


Deux ouvrages viennent de sortir début mars (cf article), à quand la suite ?

La suite est prévue pour août-septembre, toujours avec nos trois valeurs que sont l’humour, l’aventure et l’irrévérence !

  • Nous avons un roman de Séverine Vidal (ndlr : une auteur jeunesse déjà très prolifique) illustré par Marion Puech, intitulé Moi Zach, évadé d’Alcatraz. C’est une histoire menée à un train d’enfer, on part aux États-Unis – à San Francisco, où se trouve la mythique prison d’Alcatraz –, et ça nous conte l’histoire de Zach, qui est absolument fasciné par les célèbres évadés d’Alcatraz… et compte bien rééditer leur exploit !

 

  • Le second ouvrage à paraître est celui de Florence Hinckel : Super-Louis sur l’île aux 40 crânes, illustré par Anne Montel. Imaginez-vous une ambiance comparable à celle du film Les Goonies, beaucoup de fantaisie et de malice… et embarquez pour une île habitée par un gangster et une piratesse !

 

  • Enfin, il y aura également un roman de Rachel Corenblit, La fantastique aventure de Wouawoua le chihuahua. La narration est assurée par le chihuahua lui-même ! C’est une "chasse au loup" en montagne, qui mêle frisson, tendresse et espièglerie, à travers la personnalité unique de Wouawoua, un chiot irrésistible. Pour l’illustration, nous retrouvons Caroline Ayrault, qui avait précédemment illustré le roman Sacrée Souris.



Comment avez-vous trouvé vos pépites françaises ?


Comparé à Exprim’ où nous avons mis un certain temps à « poser » la collection, je dois dire que les choses se sont déroulées de façon très simple, presque évidente sur Pépix.

 

 

Après avoir mûri mes idées, j’ai simplement fait un long mail que j’ai envoyé à de nombreux auteurs, pour en faire une sorte de brainstorming de tout ce que j’espérais voir dans Pépix.

Je crois que les auteurs ont été touchés qu’on leur propose de partir ainsi à l’aventure, qu’on les invite à "se lâcher"… et ils se sont lancés !

 

Marion Brunet (ndlr : L’ogre au pull vert moutarde) fut la première à répondre, tandis que le roman de Raphaële Moussafir (ndlr : Sacrée Souris) m’était apporté par Constance Joly-Girard au moment précis où je rédigeais ce mail, par un hasard vraiment magique !

Je tenais à une chose en particulier dans Pépix  : qu’il y ait des sortes de bonus. Chaque auteur les a inventés, pensés à sa manière, et ça fonctionne.

Nous avons également contacté des libraires en amont afin qu’ils nous donnent leur avis sur le secteur 8-12, qu’ils nous le "racontent" à leur manière : ils nous ont énormément apporté. Ils sont d’ailleurs cités dans les remerciements en début d’ouvrage.

Et moi, j’ai passé deux mois entiers à lire un énorme paquet de romans ! Pépix est né de tout cela, et de nos échanges, questionnements, idées.

 
Y aura-t-il une suite à Sacrée Souris ?


Rien n’est encore décidé, mais je serais partant !
 

Comment avez-vous trouvé le nom de la collection ?

Au début, nous pensions à Peps, mais nous n’étions pas totalement convaincus. Nous voulions quelque chose de plus moderne. Et puis, l’idée du mot Pépix est arrivée – c’est notre maquettiste Charlotte Nadaud qui a eu "l’éclair de génie" ! C’est énergique, dynamique et c’est aussi un petit clin d’œil à Pixar entre autres, qui reflète un esprit particulier, un ton piquant, une façon moderne et bondissante de raconter des histoires.
 

Dans Sacrée Souris, l’héroïne, Léonore propose plusieurs fois à ses lecteurs d’envoyer un courrier à Sarbacane… alors, on peut ?

Avec Raphaële Moussafir, pendant les étapes de travail sur le texte, nous avons passé des heures à délirer au téléphone, et puis cette idée du courrier à Sarbacane est arrivée, comme ça ! C’est aussi en souvenir de revues comme le Picsou Magazine que nous avons fait cela, les rubriques "courrier des lecteurs", etc…

 

Je ne sais pas si l’idée "prendra" auprès des petits lecteurs ; mais si jamais nous recevons des lettres, promis, nous en ferons quelque chose !

 

 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de Tibo Bérard pour le lancement de sa nouvelle collection Pépix : Mes Premières Lectures