Description logo pour referencement
   
Interview de l’illustratrice Christine Corniolo-Baillot
A la Une
illustratrice Christine Corniolo-Baillot
Pour lesboutchous

Rencontre avec une illustratrice passionnée d’histoire et de patrimoine !

Mes Premières Lectures : Bonjour Christine, pourriez-vous tout d’abord vous présenter et nous raconter un peu votre parcours ?


Christine Corniolo-Baillot : Bonjour Hermine, j’ai travaillé dans l’édition, la publicité, participé à plusieurs albums de Nicole Lambert, ai été professeur d’aérographie et de dessin dans des écoles d’art pour enfin créer ma société dans l’évènementiel. Aujourd’hui je suis illustratrice jeunesse.


Sur quels supports travaillez-vous principalement ?


Sur du papier Lavis Vinci de 450gr.

Quelles techniques ou quels outils utilisez-vous ?

Le crayon noir reste mon chouchou, mais dans la littérature jeunesse la couleur reste de mise... Je travaille donc beaucoup l’encre, notamment la Colorex, pour sa luminosité et sa transparence. Mais je la mélange également avec de l’aquarelle, du crayon de couleur, du pastel…

 

J’aime également beaucoup travailler sur Photoshop, je m’en servais beaucoup lorsque je travaillais dans la création de décor projeté. Pour le moment il est un simple complément, mais je suis en train de me former sur une palette graphique tactile, mon objectif étant de mixer cette technique avec le dessin traditionnel afin de lui donner un rendu plus personnel.

Vous publiez beaucoup chez Millefeuille, un éditeur breton, comment s’est passé votre rencontre avec cet éditeur ? Est-ce important pour vous ce rapport à l’histoire, au patrimoine ?


Nous nous sommes rencontrés sur… internet !

Nous avions les mêmes envies : Raconter l’Histoire et le patrimoine aux enfants. Du coup, notre plaisir de travailler ensemble a été total et très constructif. Nous sommes nés dans l’édition jeunesse ce jour-là, "Le complot de Mortefeuille", qui raconte la fabrication du livre au moyen-âge a été notre 1er bébé littéraire...


L’Histoire et le patrimoine sont le fondement de toute société. Sa transmission aux enfants par le dessin est une façon simple de leurs inculquer et de leurs faire prendre conscience de leurs racines et de l’importance que toutes les générations passées y ont accordées.

 



D’où vous est venue l’inspiration pour vos « Troglotes » ? Des korrigans ?

En fait, nous souhaitions raconter l’histoire des sites troglodytiques d’une façon ludique. Mes Troglotes se sont imposés à moi sans vraiment avoir à chercher l’inspiration à droite ou à gauche. C’est toujours ce que je fais lorsque je cherche un nouveau personnage. Je ne regarde pas ce qu’il se fait, car je ne veux pas qu’un coup de cœur pour un illustrateur, par exemple, puisse m’influencer…

 

Par contre, ce qui est amusant, voire même déstabilisant parfois, est de se rendre compte par la suite que nous n’inventons jamais réellement les choses, que ce qui nous semblait sortir tout droit de notre imagination existait ailleurs, pas à l’identique, bien évidemment, mais par certaines similitudes… Les korrigans, les elfes, les gnomes, les lutins par exemple, ont énormément de points communs, tout en étant très différents de par leur origine géographique.


Du coup, il me fallait différencier et personnaliser mes Troglotes, d’où l’utilisation des champignons en guise de chapeau, petit clin d’œil aux champignonnières qui se trouvent dans les troglodytes, ainsi que leurs cheveux en végétaux afin d’accentuer leur appartenance au monde de la forêt.

 


Comment se passe une journée-type pour vous (si vous en avez !) ?

Levée à 06h20 car il y a école pour ma Puce. Ensuite, si j’ai le temps, je lis les journaux sur mon ordinateur, sinon j’attaque directement mon travail d’illustratrice jusqu’à 18h30/19h00. Ensuite je pédale (avec plus ou moins de bonheur) sur mon vélo elliptique, histoire de me dérouiller un peu d’une journée passée assise derrière une table à dessin.


En fait, je suis plutôt routinière. Et j’aime ça.

 

Il faut dire que lorsque l’on a la chance de faire LE métier qui nous faisait rêver enfant, la routine n’en est plus une !

Quelles sont vos sources d’inspiration ? Des auteurs ou illustrateurs en particulier ?


Je suis très classique, j’aime Norman Rockwell, Caspar Friedrich, Ivan Aïvazovski, les dessins de Léonard de Vinci… Il y en a tellement ! Sinon, je suis une grande fan de BD : Loisel, Bourgeon, Pratt, Guarnido, Comès, Marini… Et tant d’autres !

 



Vous allez sortir plusieurs titres chez un autre éditeur, vous pouvez nous en dire plus ?


Coop Breizh va sortir courant mai 3 albums jeunesse sur l’Histoire de la Bretagne racontée aux enfants. Il y a la préhistoire, les Gaulois et les Gallo-romains. J’ai la chance de collaborer avec Yann Tatiboüet qui est déjà l’auteur de nombreux ouvrages.

Quels sont vos prochains projets d’illustrations ?


Rien de bien défini encore, des choses se profilent mais il est encore trop tôt pour en parler officiellement, ce qui me permet de faire une pause car le rythme de mes 3 derniers livres a été très intense !


Comme je vous le disais précédemment, j’en profite pour "gribouiller" sur ma palette tactile. Après, je verrai…


Quels sont les ouvrages qui ont marqué votre enfance ?


Pour être honnête, ce ne sont pas les albums illustrés qui avaient mon attention, mais plutôt "Le club des 5", j’étais totalement accro ! En fait…si, il y a un album illustré qui m’a marqué, il s’agit des contes de Grimm illustrés par Nardini, pourquoi, celui-ci plutôt qu’un autre… je ne sais pas mais je ne l’ai pas oublié. Sinon, je dessinais, et dessinais encore...

Quelles histoires adoreriez-vous illustrer (si des éditeurs nous lisent) ?

Toutes !


J’ai un faible pour le XIXe siècle, la renaissance Italienne… En fait, je ne sais pas exactement, j’aime la surprise des propositions que l’on me fait, je m’attèle à un texte avec gourmandise et envie.

Où pourrons-nous vous rencontrer dans un avenir proche ? (salon, rencontres, dédicace d’auteurs, etc...)

Rien n’est programmé encore. J’adore mon métier, ainsi que le fait que mon travail puisse parfois intéresser les gens, c’est énorme pour moi de savoir que des personnes que je ne connais pas achètent mes livres ! C’est incroyable et génial !


Mais mon problème est que je suis un ours, un ours timide en plus, ce qui n’aide pas à me faire sortir de ma tanière…

 

 

 

Merci à Christine pour ses réponses ! Pour en savoir un peu plus rendez-vous par ici :

 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview de l’illustratrice Christine Corniolo-Baillot : Mes Premières Lectures