Description logo pour referencement
   
Interview des éditions La Poule qui pond
A la Une
éditeur et auteur Valentin Mathé
Pour lesDu côté des parents

A la découverte d’une petite maison d’éditions qui fait son petit bonhomme de chemin...

Mes Premières Lectures : Pourriez-vous vous présenter au lecteurs de Mes Premières Lectures ?


Mathé Valentin : Pour commencer, bonjour. Je suis Valentin, auteur du petit monstre du noir et créateur des éditions la poule qui pond. J’ai une formation d’informatique, mais j’avais envie de toucher du papier dans mon travail. Au revoir les ordinateurs et bienvenue aux livres ! Même si je fais encore de temps en temps des petits sites web pour dépanner et faire entrer un peu d’argent dans la maison d’édition.

 



Mes Premières Lectures : Quelle est votre ligne éditoriale  ?


Mathé Valentin : À travers deux collections, je souhaite explorer les peurs et l’imaginaire des enfants. Tout cet imaginaire envahi par des créatures et des animaux curieux et étonnants. J’aimerais aussi faire en Auvergne ce qui existe en Bretagne et retracer les mythes et contes de ma région. Nos deux collections sont donc  :

Plein de bestioles, des histoires de créatures, de petits monstres et d’animaux aussi étranges qu’amusants.

Histoires et imaginaire d’Auvergne, des récits, des légendes et des contes d’hier ou d’aujourd’hui en terre auvergnate.
Ensuite au niveau des illustrations, je privilégie les dessins fait à la main, crayonnées, peinture, aquarelle...



Mes Premières Lectures : Depuis combien de temps existe votre maison d’édition ?



Mathé Valentin : La maison d’édition est officielle depuis avril 2014, mais cela fait 6 mois que j’ai commencé réellement à plein temps et 1 an et demi que c’est dans un coin de ma tête.
 


Mes Premières Lectures : Pourquoi avoir créé une maison d’édition ?
 


Mathé Valentin : En fait, j’avais envie d’un métier plus artistique. J’aime beaucoup l’idée de créer quelque chose et surtout d’accompagner des artistes sur des projets qui leur tiennent à cœur.



Mes Premières Lectures : Pour quoi ce nom original ?
 


Mathé Valentin : La réponse que je fais habituellement est que la poule qui pond s’appelle comme ça, parce qu’une poule ça pond. J’aime aussi l’idée que ce nom interpelle les gens.

Et puis un éditeur quelque part ça pond des livres, non ?

 


Mes Premières Lectures : Comment se déroule pour vous la création d’un livre  ?



Mathé Valentin : Cela commence par le choix d’un auteur et d’un illustrateur. On reçoit beaucoup de manuscrits mais parfois c’est aussi nous qui allons chercher un auteur qui nous plait.

 

Ensuite, il y a toute une phase (qui peut être très longue) de discussion sur quel projet on veut faire ensemble. Pour nous c’est important que l’éditeur s’implique dans le projet autant que les auteurs.

 

Ensuite il faut bien chercher des financements, à la poule qui pond on essaie de travailler avec du financement participatif. C’est l’occasion de parler du projet, d’avoir des premiers retour et aussi de faire rentrer de la trésorerie grâce à des préventes. Cette trésorerie sera bien utile pour lancer l’impression. Le plus dur dans la gestion de notre maison d’édition c’est de pouvoir avancer l’argent d’un livre alors qu’on commencera à toucher l’argent des ventes seulement 4 à 6 mois plus tard.
Une fois le financement trouvé, c’est la plus belle phase de la création : la réalisation de la maquette. Elle est suivie de l’impression et de l’organisation d’une soirée de lancement.



Mes Premières Lectures : Dans le petit monstre du noir, êtes-vous le dessinateur ou l’auteur ?



Mathé Valentin : Je suis l’auteur. C’est un livre que j’ai écris pour mon neveu qui, comme il dit, a un peu peur du noir mais pas beaucoup. Blandine Rivière, qui vit à Clermont-Fd, a ensuite accepté de l’illustrer avec son coup de crayon.



Mes Premières Lectures : Pourquoi avoir voulu écrire un album sur les monstres qui font peur au enfants le soir ?



Mathé Valentin : J’ai un neveu. Il a peur du noir, comme moi plus petit et comme beaucoup d’enfants. Quand j’étais petit j’ouvrais la porte du placard avant d’aller dormir. Il fallait vérifier, au cas où... J’ai donc écrit cette histoire où un petit monstre du noir et une enfant vont vérifier dans le placard que les gros monstres, cela n’existe pas.



Mes Premières Lectures : Quelles autres ouvrages avez-vous prévu de publier prochainement ?



Mathé Valentin : Nous avons deux projets en cours de financement/pré-vente sur la plateforme Ulule :

Lo’ le voleur de chaussette
, la vie d’un petit monstre des maisons qui vole des chaussettes. Alexandre Gimbel nous dira tout sur la vie et les moeurs de cette bestiole responsable des chaussettes perdues. http://fr.ulule.com/voleur-chaussettes

Une réédition de petit ogre veut un chien d’Agnès de Lestrade, mais illustré par Fabienne Cinquin.

Le tout dans un album pour les enfants dyslexiques. Plus d’explication sur la page de pré-vente : http://fr.ulule.com/jeunesse-dyslexie :

 

Mes Premières Lectures : Où pourrons-nous vous rencontrer prochainement (salon, dédicace, rencontres...)  ?



Mathé Valentin : On est à Clermont-Fd et on essaie de beaucoup bouger dans la région Auvergne. Vous pouvez suivre notre actualité sur Facebook, Twitter et notre site web.
Et surtout n’hésitez pas à nous inviter on prend le train, la voiture et hop on est là.

 

 

 

 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview des éditions La Poule qui pond : Mes Premières Lectures