Description logo pour referencement
   
Interview les éditeurs ont la Parole : Marmaille et Cie
A la Une
Pour lesboutchous

Un nouveau LABEL JEUNESSE !

Un article de : Nathalie Damide Baldji

 


Interview Les éditeurs ont la parole ...


éditions Marmaille et Cie

rencontre avec Romain NAUDIN, né le 16 novembre 1978, Directeur éditorial de Marmaille & Compagnie.

Son top des auteurs :
Rudyard Kipling
Roald Dahl
Oscar Wilde
Robert Louis Stevenson
François Place

Ses passions : le livre nourri du voyage et l’inverse marche tout aussi bien

le site www.marmaille-compagnie.com

La page Facebook 

INTERVIEW

 

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Bonjour Romain Naudin, pouvez-vous nous dire Quand, où et par qui a été fondée Marmaille et Cie ?

Romain NAUDIN : Marmaille & Compagnie est un label Jeunesse qui va voir le jour à partir de mai 2013. C’est l’émanation d’une maison d’édition indépendante, Geste éditions, créée il y a 20 ans et installée avec bonheur en Poitou-Charentes. J’en suis également le directeur éditorial. Cela faisait quelques années que je réfléchissais à créer un segment Jeunesse complètement séparé de la maison-mère avec un nom, une diffusion et un copyright différents.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Pourquoi ce nom ?

 

(DR illustration Marmaille et Cie)

Romain NAUDIN : Le mot "marmaille" a été choisi selon plusieurs critères, sa connotation turbulente et "décoiffée" déjà, qui n’entre pas dans les canons des albums Jeunesse classiques. Il est l’image du travail décalé de nos illustrateurs et de nos auteurs. La "compagnie" maintenant renseigne sur l’idée d’atelier d’artistes que nous avons défendue en créant ce label. Seule une dizaine de créations verront le jour chaque année parmi des centaines d’essais et de travaux effectués dans cet atelier.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Pourquoi cette création ? 

Romain NAUDIN : En parcourant les travées de la foire du livre Jeunesse de Bologne depuis trois ans, je me suis rendu compte que nombre de créateurs bourrés de talent n’avaient pas forcément de place dans les catalogues des éditeurs français. Petit à petit a cheminé l’idée de les réunir et de montrer ce qu’ils savaient faire au grand public.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Quelle est la ligne éditoriale  ?

Romain NAUDIN : Publier des livres dont nous sommes fiers. Dans le secteur des albums tout d’abord, l’un des segments les plus ardus sur le marché du livre mais qui se révèle être un très beau laboratoire pour la création. En 2014 et 2015, la ligne éditoriale s’étoffera pour aller vers de nouveaux champs éditoriaux, du texte et des adaptations graphiques.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Combien de salariés compte la Maison ?

Romain NAUDIN : Nous sommes 22 employés, tous basés sur un seul site en Poitou-Charentes et répartis entre les services d’édition, de diffusion et de distribution.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Combien de livres publiés et à combien d’exemplaires en moyenne, chaque année selon vos projets  ? 

Romain NAUDIN : Il y a deux types de production, d’un côté celle de Geste éditions qui compte plus de 1000 titres au catalogue avec un rythme de 140 nouveautés par an et un tirage moyen de 2500 exemplaires (le plus faible étant de 1000 et le plus fort de 15 000 exemplaires). De l’autre côté Marmaille & Compagnie qui va voir le jour en mai 2013, la partie Jeunesse, qui publiera entre 10 et 15 ouvrages par an. Côté tirages, nous verrons…

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Et quel est le territoire couvert  ? 

Romain NAUDIN : Nous sommes diffusés par Dilisco sur la France entière pour la Marmaille et par Cap Diffusion et directement Geste éditions pour la partie Geste éditions, également sur la France entière et territoires francophones.


Nathalie Damide Baldji pour MPL : Quelles sont les originalités, les spécificités de la Maison ? 

Romain NAUDIN : Nous sommes indépendants comme je le soulignais un peu plus haut, c’est à dire que nous n’appartenons à aucun groupe. Nous faisons figure "d’indien" sur le planisphère de l’édition française. Il y a les avantages et les inconvénients à ce statut. D’une part, nous sommes libres de créer et d’aller vers de nouveaux horizons éditoriaux en réagissant vite et en fonctionnant au coup de cœur, a contrario la situation d’un indien est toujours "inconfortable". Ce qui est passionnant aussi, je ne le cache pas.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Quel est le public visé ?

Romain NAUDIN : Marmaille & Compagnie va publier des albums pour les enfants à partir de l’âge de 5 ans jusqu’à 7-8 ans environ.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Quelle est la position de la Maison concernant les livres numériques ?

Romain NAUDIN : Certains de nos livres noirs sont disponibles en version e-pub et téléchargeables. Pour la Jeunesse, c’est encore précoce. Le marché est "tout papier" pour le moment. Nous nous tenons au courant et voyons les évolutions techniques proposées. Pour le moment, il n’y a pas de schéma économique viable sur le numérique, pour les auteurs et pour nous éditeurs, encore moins pour les libraires. Cela évoluera bien sûr. Je passe mon temps à me balader dans les lieux de vie que sont les librairies et c’est le cas pour nombre de personnes. Un monde "tout internet" sans prescription d’un libraire ne me fait guère envie. Si internet et le numérique pouvaient constituer un accompagnement, à savoir une offre complémentaire au commerce physique dit de "proximité" sans le cannibaliser, tout le monde serait gagnant.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Quelle est votre actualité ? Les temps forts de l’année pour vous (Salons,évènements etc…)

Romain NAUDIN : Nous sommes présents sur les grands salons nationaux comme la foire de Montreuil, Brive et bien d’autres. Ce sont des lieux privilégiés pour parler aux lecteurs.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Quels sont les projets à venir ? 

Romain NAUDIN : Faire connaître Marmaille & Compagnie au grand public, aux libraires, bibliothèques et médiathèques. 2013 va être une année intense avec beaucoup de signatures et de rencontres aux quatre coins de la France pour présenter le label.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : A propos de la jeunesse : pourquoi viser ce public, que lui offrez vous de spécifique ? 

Romain NAUDIN : Nous avons beaucoup travaillé sur le choix des papiers, des types de reliure pour faire de chacun de nos projets des livres "précieux", aussi importants sur le contenant que sur le contenu. Le premier livre à paraître en mai 2013 "ça penche !" de Daniela Volpari est le premier livre découpé par exemple. Un livre étonnant où les enfants peuvent parcourir les pages de l’ouvrage en suivant la descente et la remontée d’un p’tit piaf tombé de son nid.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Pouvez-vous nous présenter dans les grandes lignes les différentes collections jeunesse et à qui elles s’adressent ?

Romain NAUDIN : Les trois premiers livres sont

 

"Ça penche !" de Daniela Volpari dont je viens de parler dans l’échange précédent, est l’histoire d’un oiseau tombé du nid si violemment qu’il bouscule tout sur son passage. Pêle-mêle un cycliste, une dame âgée, un policier, un écolier, une marmotte, une vache, un ours... Il dérange tout le monde. Un livre étonnant dans lequel on peut suivre page après page les péripéties du personnage intrépide grâce à la reliure découpée de l’ouvrage. Les œuvres aquarellées de Daniela Volpari donnent une force et un mouvement à cette histoire visuelle et burlesque.
 
"Les Chemins de bohème" de Barbara Brun et Pascal Brissy.

 

Paris à l’aube de l’exposition universelle de 1900, le nouveau cirque, des mômes, un trio, des rêves, beaucoup... de l’humour, un peu... de l’amour, peut-être... bref, tout ce qui fait l’amitié d’une bande de garnements vadrouillant dans les rues de la capitale.

Barbara Brun restitue la magie de la Belle Époque avec des dessins détaillés, fins et des personnages pleins de grâce.
 

 

 

"La Fille du calligraphe", de Caterina Zandonella et Natalie Zimmermann.

Menglu ne sait pas écrire, c’est un véritable comble pour la fille du calligraphe. Ses lettres tremblent, ses lignes s’entremêlent... Jusqu’au jour où Menglu achète un magnifique pinceau à une vieille dame. Un nouvel objet qui va changer la vie de la petite fille. Dès qu’elle se met à écrire un univers fantastique jaillit de sa feuille. La réalité devient irréelle pour elle et ses proches... Caterina Zandonella a mêlé l’encre de Chine et l’aquarelle pour cette fable touchante et mémorable dans laquelle le rêve surgit sous les formes les plus magiques.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Pouvez-vous nous présenter, si vous en avez, les auteurs vedettes ?

Romain NAUDIN : C’est délicat de "sortir" un nom plutôt qu’un autre. Bérengère Le Gall par exemple est une pépite de l’illustration et je suis très heureux d’avoir découvert son travail avec "Y’en a un qui va louper la migration !" (sortie en juin 2013) aussi délirant que minimaliste. Bérengère vient de l’univers de l’animation et ça se ressent dans son livre, c’est graphique avec un humour visuel dévastateur. Caterina Zandonella et Daniela Volpari sont à mon sens des génies de l’illustration dans leur domaine. Caterina sait mettre en place des fables exotiques émouvantes tandis que Daniela est bluffante dans l’épaisseur qu’elle sait donner à ses œuvres ; la dimension onirique de ses personnages est extraordinaire. Mais je ne peux pas oublier Barbara Brun, Olivier Daumas, Chiara Arsego qui développent chacun dans leur technique une touche personnelle unique.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : La Maison se trouve à quel(s) endroit(s) géographiquement ? Et pourquoi ? 

Romain NAUDIN : La maison est installée dans le Sud des Deux-Sèvres dans un endroit aussi peu poétique que pratique ! Nous sommes tout simplement à quelques mètres de la campagne mais pour nous trouver, il a bien fallu s’implanter dans un centre routier. Voilà pourquoi nos commandes de livres arrivent toujours à l’heure !

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Quels sont vos liens avec vos auteurs et illustrateurs ? Et comment les choisissez-vous ?

Romain NAUDIN : J’accompagne chaque étape du travail de nos auteurs et illustrateurs avec beaucoup de proximité. La relation auteur-éditeur est primordiale pour faire évoluer une œuvre. Le travail d’un illustrateur ne se limite pas à un projet, l’idée est de réussir à inscrire cette logique dans le temps, faire progresser les thématiques, faire passer les dessins vers d’autres techniques, tester de nouvelles formes. L’alchimie qui peut naître permet de créer des ouvrages uniques et de transfigurer le travail de l’autre, côté édition et côté création. Le coup de cœur seul guide nos choix éditoriaux.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Et comment en êtes vous arrivé à travailler dans l’édition  ? 

Romain NAUDIN : Des études de lettres, le master d’édition de la Sorbonne, une expériences en littérature et dans les livres illustrés chez Flammarion, Gallimard, au Cherche-Midi avant de tenter l’aventure auprès d’un éditeur indépendant. Le directeur, Olivier Barreau, m’a accordé la confiance et… la patience nécessaire dès le début.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Quels sont vos souhaits et ambitions pour votre Maison ? Et comment voyez-vous son avenir ?

Romain NAUDIN : Je souhaite que Marmaille entretienne les mêmes rapports de proximité avec les lecteurs, les libraires et bibliothèques-médiathèques qui suivent la production de la maison-mère depuis 20 ans. Nous sommes dans une relation de confiance et de travail sur le temps qui est, c’est vrai, de plus en plus difficile à tenir étant donné le nombre de nouveautés.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Un mot sur les prochaines parutions 2013 ? 

 

(DR illustration Marmaille et Cie)

Romain NAUDIN : Dix albums dont "ça penche !" de D. Volpari, "Les Chemins de bohème" de B. Brun et P. Brissy, "La Fille du calligraphe" de C. Zandonella, "Y’en a un qui va louper la migration" de B. Le Gall, "Rishima, reine de Bollywood", de C. Zandonella et N. Zimmerman, "Le Petit lion qui ne voulait pas dormir" de F. Le Priol et N. Guibert, "La lanterne magique" d’AG. Balpe et S. Moreau.

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Votre coup de coeur littéraire ?

Romain NAUDIN :J’ai parlé de cet auteur plus haut, cette année la réédition "Des derniers géants" de François Place constitue mon coup de cœur.

 

Nathalie Damide Baldji pour MPL : Merci Romain Naudin.

 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Interview les éditeurs ont la Parole : Marmaille et Cie : Mes Premières Lectures