Description logo pour referencement
   
Prix Gulli du Roman 2015
A la Une
3 votes
auteur Roland Godel
auteur Tristan Koëgel
auteur Sophie Adriansen
auteur Kinga Wyrzykowska
auteur Colin Thibert
TypeRoman

Et les nominés sont ...

Aujourd’hui on vous présente les 5 romans jeunesse en compétition pour le prix Gulli !


Gulli vous connaissez ? C’est une chaîne de télévision française destinée à la jeunesse et aux familles, créée en 2005. Depuis 2012, la chaîne remet également un prix littéraire qui distingue un ouvrage destiné aux 8-14 ans avec la volonté de promouvoir la lecture et les livres pour les enfants. C’est le 24 septembre que le jury (présidé par la romancière et réalisatrice Michèle Reiserac) choisira le lauréat 2015 parmi 5 nominés.


Voici la composition du jury de cette année :


Timothée de Fombelle, auteur jeunesse
Caroline Eliacheff, pédopsychiatre
Jiann-Yuh Wang, philosophe-traducteur
Natacha Polony, journaliste
Adelaïde de Clermont-Tonnerre, directrice de magazine
Caroline Cochaux, Directrice Générale des programmes et des antennes du Pôle TV de Lagardère Active
Joyce Jonathan, chanteuse


Notons également qu’Antoine de Caunes est le parrain de cette 4ème édition.


Voici donc les cinq ouvrages retenus par le comité de lecture de Gulli, édités entre janvier et septembre 2015 et écrits en langue française.


Blue Bird
par Tristan Koëgel (Didier Jeunesse)

 

Elwyn est fils d’immigrés irlandais, Minnie, fille d’un chanteur itinérant noir. Ils se rencontrent dans une plantation et tombent amoureux. Ils ont 13 ans et ne savent pas que leur vie est sur le point de basculer. Quelques jours plus tard, en effet, Minnie assiste au passage à tabac de son père par des hommes du Ku Klux Klan.

Effondrée, elle saute dans le premier train en partance pour Chicago.

Six ans plus tard, Elwyn reconnait à la radio la voix de celle dont il n’a jamais pu oublier le sourire… Minnie est devenue Bluebird, une grande chanteuse de Blues.


 

 

 

 

Dans les yeux d’Anouch par Roland Godel (Gallimard Jeunesse)

 

Anouch, 13 ans, est Arménienne et vit en Turquie. En 1915, la population arménienne est chassée de chez elle, entassée dans des camps et exterminée massivement. Pour Anouch et sa famille commence un long et terrible exode. Ils parviennent à demeurer clandestinement en Turquie et s’organisent tant bien que mal pour survivre. Seul rayon de lumière dans cette terrible épreuve, Anouch rencontre Dikan.

Mais les deux amoureux sont bientôt séparés : Dikan et les siens sont arrêtés et déportés… Anouch s’accroche au fol espoir qu’il est toujours vivant et qu’elle le reverra un jour.

 

 

 

 

 

Max et les poissons par Sophie Adriansen (Nathan)

 

Max a eu un poisson rouge à l’école, récompense pour son prix d’excellence. Et aussi une étoile jaune à coudre sur sa poitrine. Ses camarades disent qu’il sent mauvais, lui ne comprend pas pourquoi. Pas plus que cette histoire de « rafle » dont parlent ses parents, qui devrait avoir lieu demain. Mais demain, c’est impossible, c’est son anniversaire…

 

Arrêté par les gendarmes le 16 juillet 42, enfermé au Vél’ d’Hiv puis à Drancy, Max sera sauvé de la déportation, avec quelques autres rares « enfants de juillet », par un couple de justes qui l’élèvera à la campagne. Mais Max ne reverra jamais ni ses parents, ni sa grande sœur Hélène.

 

 

 

 


Memor : le monde d’après par Kinga Wyrzykowska (Bayard Jeunesse)

 



Depuis la mort accidentelle de son frère Tadzio, Tomek, parti de sa Pologne natale pour la France, suit ses parents dans leurs multiples migrations. Mais aucun changement n’empêche l’adolescent, terrorisé, de voir l’image de son frère s’effacer de la dernière photo prise avant sa disparition. Simultanément, la pierre aux pouvoirs magiques que lui a léguée sa nounou polonaise se manifeste, signe que Tadzio a besoin de lui. Serrant son précieux talisman, Tomek se retrouve à Memor, un vivant parmi les morts à la recherche de son frère disparu. Il va y croiser, pour le meilleur et le pire, les plus grands génies comme Darwin, et les personnages les plus dangereux…


Un caillou sur le toit
par Colin Thibert (Thierry Magnier)


Till Strubb et sa drôle de famille qui a du mal à joindre les deux bouts (Mémé qui perd un peu la tête, Oncle Gottfried, gentil émotif et P’pa, grand cœur peu bavard et ombrageux) mènent une vie plutôt tranquille dans un petit village suisse. Jusqu’à cette nuit où le ciel tombe sur le poulailler ! Une pluie de météorites ravage le toit et tue toutes les poules. Ce phénomène rameute les curieux et même la télévision. Seppi, l’ami de Till, trouve mille idées pour exploiter ce miracle : trafic de cailloux, vidéo-montage… De quoi faire parler les gens. Et s’enrichir ?

 



Et si vous souhaitez suivre l’actualité du prix vous pouvez vous rendre sur la page facebook de Gulli ou encore sur le site de la chaîne. Bonne lecture !
 


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Tous les articles pour

Nord Pas-de-Calais Lorraine Alsace Franche-Comté Provence Alpes Côte d'Azur Languedoc Roussillon Champagne-Ardennes Picardie Haute-Normandie Ile de France Bourgogne Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Centre Basse-Normandie Pays de Loire Bretagne Corse

Prix Gulli du Roman 2015 : Mes Premières Lectures